Messe à Ste Marie-Majeure pour les 100 ans de l'Institut pontifical oriental © L'Osservatore Romano

Messe à Ste Marie-Majeure pour les 100 ans de l'Institut pontifical oriental © L'Osservatore Romano

Eglises orientales : la juridiction des patriarches étendue à la Péninsule arabique

Print Friendly, PDF & Email

Les nonces et vicaires apostoliques restent les représentants de l’Eglise

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

Le pape François a étendu la juridiction des patriarches catholiques orientaux sur toute la Péninsule arabique (Vicariats apostoliques de l’Arabie du Nord et de l’Arabie du Sud), par un Rescrit publié ce 6 août 2020. Juridiction qui était auparavant celle des vicaires apostoliques latins.

Le pape, précise le Saint-Siège dans un communiqué, a pris cette décision à la «demande expresse» des patriarches et en vue «d’un plus grand bien spirituel pour leurs fidèles», en considérant aussi «les prérogatives historiques de la juridiction des patriarches catholiques orientaux dans la Péninsule arabique».

Les six Eglises patriarcales concernées (Alexandrie des coptes, Antioche des maronites, Antioche des syriens, Antioche des grecs-melkites, Babylone des chaldéens, Cilicie des arméniens) pourront ainsi assurer directement le soin pastoral de leurs fidèles qui étaient passés sous la compétence des vicaires apostoliques latins en 2003.

Lors de l’audience accordée au cardinal secrétaire d’Etat Pietro Parolin le 18 mai dernier, il a été établi que le soin pastoral des fidèles orientaux se fera en coordination avec les vicaires et nonces apostoliques, qui sont «les représentants de l’Eglise catholique auprès des autorités politiques de leurs pays respectifs». Et l’érection de nouvelles circonscription ecclésiastiques de la part des Synodes des Eglises patriarcales sera soumise à l’autorisation du Saint-Siège.

Deux dicastères exercent leur juridiction au Proche et Moyen-Orient : la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, dans les vicariats apostoliques latins de l’Arabie du Sud et du Nord ; et la Congrégation pour les Eglises orientales dans les pays proches du Golfe persique (Jordanie, Irak, Iran, Liban, Syrie, Palestine, Israël, Egypte).

Vatican News souligne que le Rescrit est à lire «dans la perspective de la communion» : dans un contexte à majorité musulmane, catholiques latins et orientaux – notamment les migrants de cette région – seront ainsi accompagnés par leurs pasteurs légitimes, dans la diversité de leurs traditions.

Share this Entry

Anne Kurian-Montabone

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne et auteur de cinq romans (éd. Quasar et Salvator). Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel