Saint Jean-Marie Vianney, curé d'Ars © Sanctuaire d'Ars

Saint Jean-Marie Vianney, curé d'Ars © Sanctuaire d'Ars

Le Curé d’Ars, le haut-parleur de Dieu, par le card. Parolin

Print Friendly, PDF & Email

Messe au sanctuaire français

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

Le cardinal secrétaire d’Etat Pietro Parolin a célébré une messe au sanctuaire d’Ars en France, pour la fête de saint Jean-Marie Vianney (1786-1859), ce 4 août 2020. Son homélie est rapportée par Vatican News.

Exprimant son émotion de célébrer en ces lieux pour la quarantième année de son ordination presbytérale, il a rendu hommage au saint Curé d’Ars qui «vécut et travailla dans cette paroisse comme un authentique prophète-guetteur». Il fut, a-t-il ajouté, «le haut-parleur, la voix retentissante de Dieu Lui-même, en menant une vie consumée dans une fidélité et une cohérence totales».

Le «numéro 2» du Vatican a rappelé que «saint Jean-Marie Vianney non seulement participa au pouvoir thaumaturgique du Seigneur, en soignant et guérissant complètement les personnes», mais a aussi fait naître de nombreuses vocations «grâce à son exemple durant sa vie, et par son intercession aujourd’hui».

Déplorant «les dommages causés par le comportement dévoyé de certains prêtres», le cardinal Parolin a souhaité mettre en lumière «le bon exemple du plus grand nombre des prêtres, qui, de manière constante et transparente, se consacrent entièrement au bien des autres». «Ne nous laissons pas prendre par le découragement, chers frères évêques et prêtres, et n’oublions jamais que notre vocation est un don gratuit du Seigneur», a-t-il encouragé.

La figure du saint Curé d’Ars est toujours «de grande actualité», a estimé le secrétaire d’Etat, car «en ces moments difficiles, elle nous enseigne à transmettre la joie et l’espérance par le témoignage de notre vie personnelle». Il a invité à suivre son exemple sans se laisser séduire «par les pièges et les stratagèmes du démon», à savoir l’acédie, «cette douce tristesse qui paralyse l’esprit et l’empêche de persévérer dans la prière et dans la mission».

Le Curé d’Ars, a conclu le cardinal Parolin, «enseigne que l’union personnelle intime avec le Christ aide à conformer nos désirs à la volonté de Dieu, nous comble de joie et de bonheur, nous aide à être sel et lumière du monde».

Share this Entry

Rédaction

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel