Première communion, église du Sacré-Coeur de Rakovski, Bulgarie © Vatican Media

Première communion, église du Sacré-Coeur de Rakovski, Bulgarie © Vatican Media

Première communion: « Pensée affectueuse » du pape pour les enfants qui doivent encore attendre

« Prier » et « approfondir la connaissance de Jésus »

Share this Entry
Les célébrations n’étant pas possibles, beaucoup d’enfants ont vu leur Première communion repoussée pour le moment sine die. Le pape François leur a adressé des »pensées affectueuse » après la prière du Regina Caeli, ce dimanche 17 mai 2020.
Le pape François a rappelé que le mois de mai est souvent propice aux Premières communions: « Au mois de mai, dans de nombreuses paroisses, c’est la tradition de célébrer les messes de Première communion. De toute évidence, en raison de la pandémie, ce beau moment de foi et de célébration a été reporté. C’est pourquoi je désire adresser une pensée affectueuse aux enfants, garçons et filles, qui auraient dû recevoir l’Eucharistie pour la première fois. »
Le pape leur a indiqué comment faire bon usage de ce retard dû à la pandémie en se préparant encore mieux, en connaissant mieux Jésus: « Très chers enfants, je vous invite à vivre ce temps d’attente comme une occasion de mieux vous préparer: en priant, en lisant le livre du catéchisme pour approfondir votre connaissance de Jésus, en grandissant dans la bonté et dans le service des autres. Bon chemin! »
L’an dernier, le 6 mai 2019, le pape avait lui-même donné la Première communion à 245 enfants en Bulgarie. Il leur avait notamment recommandé: « Ne vous distrayez pas, ne pensez à rien d’autre, pensez seulement à Jésus… venez à l’autel pour recevoir Jésus, en silence… Faites silence dans votre cœur, a poursuivi le pape. Pensez que c’est la première fois que Jésus vient en vous. Il y aura ensuite tant d’autres fois. Pensez à vos parents, à vos catéchistes, à vos grands-parents, à vos amis, et si vous vous êtes disputés avec quelqu’un, pardonnez-lui de tout votre cœur avant de venir. En silence, nous nous approchons de Jésus. »
Share this Entry

Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (Bruxelles), théologie biblique (Rome), lettres classiques (Paris).

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel