Chemin de croix de poche du pape, Audience générale du 30 janvier 2019, capture Vatican News

Chemin de croix de poche du pape, Audience générale du 30 janvier 2019, capture Vatican News

Le secret d'un bon investissement de carême, tweets du pape François

Print Friendly, PDF & Email

Pour un carême de bonheur

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

Le pape François rappelle les trois étapes de carême pour un «retour à l’essentiel», dans le premier tweet de ce dimanche 17 mars 2019, deuxième dimanche de carême. Il a ensuite expliqué dans un second tweet les effets de ces trois étapes dans la vie du baptisé: le secret pour bien «investir»!
«Dans ce voyage de retour à l’essentiel qu’est le #Carême, le Seigneur nous demande de parcourir trois étapes: l’aumône, la prière, le jeûne», dit le pape sur son compte @Pontifex_fr .
Le pape avait déjà parlé du retour à l’essentiel dans son tweet de samedi, 16 mars: «Le  est un appel à s’arrêter, à aller à l’essentiel, à jeûner du superflu qui distrait. C’est un réveil pour l’âme.»
Ce dimanche, le pape explique ensuite comment faire un bon investissement de carême: «La prière nous rattache à Dieu ; la charité au prochain ; le jeûne à nous-mêmes. Dieu, les frères, ma vie : voilà les réalités qui ne finissent pas dans le néant, sur lesquelles il faut investir. #Carême»
Dans son message pour le carême 2019, le pape François explique aussi que « jeûner » c’est « apprendre à changer d’attitude à l’égard des autres et des créatures: de la tentation de tout “dévorer” pour assouvir notre cupidité, à la capacité de souffrir par amour, laquelle est capable de combler le vide de notre cœur ».
Il explique aussi ce que signifie prier: «Prier afin de savoir renoncer à l’idolâtrie et à l’autosuffisance de notre moi, et reconnaître qu’on a besoin du Seigneur et de sa miséricorde.»
Il explique la troisième étape de l’itinéraire de carême, comme chemin de bonheur: «Pratiquer l’aumône pour se libérer de la sottise de vivre en accumulant toute chose pour soi dans l’illusion de s’assurer un avenir qui ne nous appartient pas. Il s’agit ainsi de retrouver la joie du dessein de Dieu sur la création et sur notre cœur, celui de L’aimer, d’aimer nos frères et le monde entier, et de trouver dans cet amour le vrai bonheur.»
 

Share this Entry

Anita Bourdin

Journaliste française accréditée près le Saint-Siège depuis 1995. Rédactrice en chef de fr.zenit.org. Elle a lancé le service français Zenit en janvier 1999. Master en journalisme (Bruxelles). Maîtrise en lettres classiques (Paris). Habilitation au doctorat en théologie biblique (Rome). Correspondante à Rome de Radio Espérance.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel