Sainte Marthe juin 2018 © Vatican News

Sainte Marthe juin 2018 © Vatican News

Sainte-Marthe : les chrétiens se trompent, tombent, mais se corrigent, se relèvent

Print Friendly, PDF & Email

Et ils sont tournés «vers l’extérieur»

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

Les chrétiens «se trompent parfois, mais ils se corrigent ; ils tombent parfois, mais ils se relèvent. Ils pèchent aussi parfois, mais ils se repentent», ils sont toujours tournés «vers l’extérieur», a souligné le pape François lors de la messe matinale à la Maison Sainte-Marthe, ce 19 octobre 2018.
Il existe un levain «mauvais», qui «ruine», a noté le pape dans son homélie rapportée par Vatican News : «l’hypocrisie» des personnes «fermées sur elles-mêmes, qui pensent au paraître, à faire semblant, à faire l’aumône et puis à faire “sonner la trompette” pour le faire savoir». Leur préoccupation est de protéger leur «égoïsme», leur «sécurité» : «quand quelque chose les met en difficulté», elles «regardent ailleurs», selon leurs «lois internes».
«Ce levain est dangereux… Jésus ne tolère pas l’hypocrisie… a-t-il poursuivi. De l’extérieur vous êtes beaux comme  les sépulcres, mais à l’intérieur il y a putréfaction ou destruction, il y a les souillures… c’est un levain qui fait grandir sans avenir, parce que dans l’égoïsme, dans le retour sur soi, il n’y a pas d’avenir, il n’y a pas d’avenir.»  Jésus dit alors : “Méfiez-vous”.
Le bon levain, lui, est tourné vers «l’extérieur», a encore expliqué le pape : «ils se trompent parfois, mais ils se corrigent ; ils tombent parfois, mais ils se relèvent. Ils pèchent aussi parfois, mais ils se repentent. Mais toujours vers l’extérieur, vers cet héritage, parce qu’il a été promis. Et ces personnes sont toujours joyeuses, parce qu’un très grand bonheur leur a été promis : qu’ils seront la gloire, la louange de Dieu.»
Le pape François a encouragé à être «toujours en chemin, avec le levain de l’Esprit Saint qui ne fait jamais grandir vers l’intérieur… comme les hypocrites». L’Esprit Saint «pousse vers l’extérieur», «vers l’horizon». Et les chrétiens, malgré les «difficultés, les souffrances, les problèmes, les chutes» espèrent «trouver l’héritage» promis.
Et de résumer ainsi pour conclure : il faut choisir entre être «conduit par son égoïsme», grandir «vers l’intérieur», se préoccuper «seulement d’apparaître équilibré, bien : qu’on ne voit pas ses mauvaises habitudes» ou être «des chrétiens». «Le levain des chrétiens est l’Esprit-Saint, qui nous pousse dehors, nous fait grandir, avec toutes les difficultés du chemin, tous les péchés aussi, mais toujours avec l’espérance… Les personnes qui ont l’Esprit-Saint comme levain sont joyeuses, même dans les problèmes et dans les difficultés. Les hypocrites ont oublié ce que signifie être joyeux.»

Share this Entry

Anne Kurian-Montabone

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne et auteur de cinq romans (éd. Quasar et Salvator). Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel