Arméniens : le Catholicos Aram Ier remercie le Vatican

Print Friendly, PDF & Email

Le peuple demande justice avec foi et détermination

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

« En commémorant les martyrs arméniens, nous demandons aussi justice… Depuis cent ans, le peuple arménien demeure fidèle à l’héritage de ses martyrs en demandant la reconnaissance du Génocide arménien, et réparation. Cet engagement pour la justice se poursuivra avec une foi et une détermination renouvelées », déclare Sa Sainteté Aram Ier, catholicos de l’Église arménienne apostolique de Cilicie, le 12 avril 2015.

Le catholicos participait à la messe de centenaire du « martyre » arménien et de proclamation de saint Grégoire de Narek comme Docteur de l’Église, présidée dimanche par le pape François en la basilique Saint-Pierre.

Au terme de la célébration, il a remercié le Vatican qui « n’a jamais été indifférent au Génocide arménien » : « Le pape Benoît XVI a écrit une lettre très ferme au sultan de Turquie, protestant contre le «crime massif» perpétré contre les Arméniens. Dans les années qui ont suivi, le Saint-Siège a apporté une aide sociale et humanitaire au peuple arménien… Notre peuple estime le soutien moral du Saint-Siège. »

A.K.

Paroles de Sa Sainteté Aram Ier

Ce moment est vraiment unique dans notre histoire moderne, un moment marqué par un symbolisme œcuménique et pan-arménien. Je voudrais souligner trois aspects important de ce moment historique :

Premièrement, nous sommes reconnaissants envers Votre Sainteté pour cette initiative de célébrer une messe dans la basilique papale Saint-Pierre au Vatican, en commémoration du million et demi de martyrs du génocide arménien. Comme le dit saint Paul, « pour moi, vivre c’est le Christ, et mourir est un avantage » (Ph 12,1). Les martyrs arméniens appartiennent à l’ « immense nuée de témoins » [qui nous entourent] (Hé 12,1). Par leur foi, leur espérance et leur vision, ils ont soutenu et guidé la vie de notre peuple pendant les cent dernières années. Nous nous souvenons des mots de Tertullien, Père de l’Église du IIème siècle : « Le sang des martyrs est semence de l’Église ». La canonisation des martyrs par l’Église arménienne fortifiera la fidélité de notre peuple à son héritage sacré.

Deuxièmement, aujourd’hui Votre Sainteté a proclamé saint Grégoire de Narek docteur de l’Église (Doctor Ecclesiae). Nous exprimons notre joie spirituelle pour cette décision de l’Église catholique. En fait, saint Grégoire de Narek est l’un des grands mystiques de la chrétienté mondiale. C’était un théologien remarquable, dont la théologie n’est pas une réflexion intellectuelle sur Dieu, mais un dialogue avec Dieu. Dans son Livre des lamentations, qui est un appel humain au sens et au salut, saint Grégoire de Narek reste notre éternel contemporain.

Et enfin, dans ce contexte spirituel, en évoquant et en commémorant les martyrs arméniens, nous demandons aussi justice. La justice est un don de Dieu ; la violation de la justice est un péché contre Dieu. Depuis cent ans, le peuple arménien demeure fidèle à l’héritage de ses martyrs en demandant la reconnaissance du Génocide arménien, et réparation. Cet engagement pour la justice se poursuivra avec une foi et une détermination renouvelées.

Le Vatican n’a jamais été indifférent au Génocide arménien. Le pape Benoît XVI a écrit une lettre très ferme au sultan de Turquie, protestant contre le « crime massif » perpétré contre les Arméniens. Dans les années qui ont suivi, le Saint-Siège a apporté une aide sociale et humanitaire au peuple arménien. En fait, les documents historiques récemment parus confirment la position ferme du Saint-Siège aux côtés du peuple arménien dans leur demande de justice. Notre peuple estime le soutien moral du Saint-Siège.

C’est avec ces pensées à l’esprit et cet espoir au cœur, que nous exprimons notre profonde gratitude pour l’amour et l’amitié que Votre Sainteté a toujours manifestés à l’égard de notre Église et de notre peuple. Nous prions le Dieu tout-puissant de bénir durablement les réalisations de votre ministère au service de la mission et de l’unité de l’Église.

Traduction de Zenit, Constance Roques

Share this Entry

ZENIT Staff

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel