L'Eglise reconnaît sept nouveaux "vénérables"

Print Friendly, PDF & Email

Cinq femmes et deux hommes européens

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

Le pape François reconnaît les « vertus héroïques » de 7 serviteurs de Dieu, dont cinq femmes – une laïque et quatre religieuses – et deux hommes, un prêtre et un novice jésuite. Il s’agit de la première étape vers leur canonisation : la reconnaissance d’un miracle dû à leur intercession ouvrirait ensuite la voie à leur béatification.

Le pape a reçu au Vatican le préfet de la Congrégation pour la cause des saints, le cardinal Angelo Amato, SDB, le 18 mars 2015, et il a autorisé la publication de décrets reconnaissant que ces sept baptisés ont vécu les vertus humaines et chrétiennes de façon évangélique, «héroïque», selon le terme technique.

Il a également approuvé la reconnaissance d’un miracle attribué à l’intercession de Louis Martin (1823-1894) et Marie Zélie Guérin épouse Martin (1831-1877). Cette reconnaissance ouvre la voie à leur canonisation.

Les cinq femmes déclarées vénérables, toutes européennes, sont du XVIe, XIXe et XXe siècles. Il s’agit de :

Maria Orsola Bussone, laïque italienne (1954-1970) ;

Mary Aikenhead (1787-1858), religieuse irlandaise fondatrice de l’Institut des Soeurs de la Charité en Irlande ;

Elisabetta Baldo (1862-1926), veuve italienne, fondatrice de la Pieuse maison de saint Joseph (Pia Casa di San Giuseppe) à Gavardo et confondatrice de la Congrégation des Humbles Servantes du Seigneur ;

Vincentine de la Passion du Seigneur – au siècle Edvige Jaroszewska – (1900-1937), religieuse polonaise fondatrice de la Congrégation des Sœurs Bénédictines Samaritaines de la Croix du Christ ;

Juana de la Cruz – au siècle Juana Vázquez Gutiérrez – (1481-1534) moniale du Tiers-Ordre de saint François, abbesse du Couvent de Sainte-Marie-de-la-Croix à Cubas de La Sagra (Madrid).

Les hommes ont vécu tous deux au XIXe siècle : Francesco Gattola (1822-1899), prêtre diocésain italien, fondateur de la Congrégation des Filles de la Très Sainte Vierge Immaculée de Lourdes, dites «Immacolatines de Lourdes».

Et un jeune novice de la Compagnie de Jésus de Bosnie-Herzégovine, Piotr Barbarić (1874-1897) : le pape François se rendra dans ce pays le 6 juin prochain.

Share this Entry

Anne Kurian-Montabone

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne et auteur de cinq romans (éd. Quasar et Salvator). Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel