Ecosse : le card. O'Brien renonce aux droits et devoirs du cardinalat

Print Friendly, PDF & Email

Le pape encourage l’Eglise écossaise à «continuer le chemin de renouveau»

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

Le pape François accepte la renonciation « aux droits et aux prérogatives du cardinalat », présentée par le cardinal écossais Keith Michael Patrick O’Brien, archevêque d’Edimbourg et Saint Andrews. Il encourage l’Église en Écosse à continuer avec confiance le chemin de renouveau et de réconciliation.

Cette renonciation a été présentée par le cardinal « au terme d’un long itinéraire de prière », précise un communiqué du Saint-Siège ce 20 mars 2015. Le cardinal est mis en cause pour des « comportements sexuels inappropriés » auprès de séminaristes dans les années quatre-vingt.

Les droits et devoirs auxquels il renonce sont les fonctions principales des cardinaux, exprimées dans les canons 349, 353 et 356 du Code de droit canonique : il s’agit notamment de l’élection du pape, de la collaboration avec l’évêque de Rome, de la participation aux consistoires ordinaires ou extraordinaires, du rôle d’assistance et de « coopération étroite » avec le pape dans la gouvernance de l’Église universelle.

Par cette mesure, le pape François « manifeste à tous les fidèles de l’Église en Écosse sa sollicitude pastorale et les encourage à continuer avec confiance le chemin de renouveau et de réconciliation », ajoute la note.

Benoît XVI avait accepté de façon anticipée la démission du cardinal, relevé de ses responsabilités pastorales le 25 février 2013. Ce dernier avait renoncé à participer au conclave en mars 2013, notamment pour ne pas attirer sur lui « l’attention des média » en un moment aussi important pour la vie de l’Église. Après son élection, le pape François avait envoyé Mgr Charles Scicluna pour une enquête.

Sur le site internet du diocèse, l’archevêque Mgr Leo Cushley explique que cette décision « a suivi une discussion privée du cardinal avec le pape François, qui avait été précédée par une période de prière et de pénitence afin de réfléchir à son inconduite ».

« A partir d’aujourd’hui, le cardinal O’Brien mènera une vie strictement privée », retirée, et ne participera à aucun événement public, civil ou religieux, ajoute-t-il.

Share this Entry

Anne Kurian-Montabone

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne et auteur de cinq romans (éd. Quasar et Salvator). Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel