Le deuxième pape à visiter un temple bouddhiste, par surprise

Print Friendly, PDF & Email

Deux autres rencontres surprises avec l’ancien président et les évêques

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

Le programme de la seconde journée du pape François au Sri Lanka a été bouleversé trois fois: par une visite imprévue dans un temple bouddhiste, par une rencontre avec l’ancien président cingalais Mahinda Rajapaksa, et par une rencontre avec les évêques du pays.

Le porte-parole du pape, le P. Federico Lombardi, a expliqué qu’à son retour du sanctuaire marital de Madhu (500km aller-retour en hélicoptère), le pape François était «très tranquille et content», c’est pourquoi il a décidé d’ajouter ces trois rencontres à son agenda.

Il a décidé de se rendre au temple bouddhiste Mahabodi Viharaya dont le moine Banagala Upatissa l’avait salué à son arrivée à l’aéroport de Colombo. 

Pour l’occasion, les moines de la communauté ont ouvert le grand reliquaire — geste qui a lieu généralement une seule fois par an — contenant les restes de deux saints disciples du Bouddha. Le pape François, qui s’était déchaussé, s’est recueilli et il a écouté en silence la prière des moines et les explications concernant le temple. Une visite de 20 minutes.

C’est le deuxième pape à entrer dans un temple bouddhiste: saint Jean-Paul II l’avait fait, en Thaïlande, en 1984.

A la nonciature apostolique de Colombo, où il réside jusqu’à demain matin, le pape a reçu la visite de l’ancien président, Mahinda Rajapaksa, qui a invité le pape et a préparé le voyage du avec le Vatican. Il n’a pas été réélu le 8 janvier: il n’a donc pas accueilli officiellement le pape, mais il a voulu le saluer de façon privée.

Accompagné de son frère, et de leurs épouses respectives, le président s’est entretenu une vingtaine de minutes avec le pape,  qu’il a chaleureusement félicité pour le succès de son voyage. 

Troisième rencontre: avec les 20 évêques du Sri Lanka, pour rattraper le rendez-vous manqué d’hier, mardi 13 janvier, en raison du retard sur l’horaire. Le pape est allé les rencontrer à l’archevêché pour rattraper la rencontre.

Mais… il n’ y a pas trouvé les prélats qui devaient encore rentrer du sanctuaire marial. D’où la décision d’aller visiter le temple bouddhiste de Mahabodhi, pour saluer le moine Banagala Upatissa connu à son arrivée au Sri Lanka. 

Enfin, à l’archevêché, le pape a rencontré les évêques: une rencontre «brève mais cordiale». Le pape a expliqué le sens de la canonisation de Joseph Vaz, une très belle figure d’évangélisateur, capable d’apporter un message de réconciliation: un message que les autorités civiles ont fait leur en libérant 612 détenus, surtout âgés, pour honorer la visite du pape.

Share this Entry

Anita Bourdin

Journaliste française accréditée près le Saint-Siège depuis 1995. Rédactrice en chef de fr.zenit.org. Elle a lancé le service français Zenit en janvier 1999. Master en journalisme (Bruxelles). Maîtrise en lettres classiques (Paris). Habilitation au doctorat en théologie biblique (Rome). Correspondante à Rome de Radio Espérance.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel