Vietnam : la récompense du mensonge

Print Friendly, PDF & Email

Des prix journalistiques décernés aux nouvelles mensongères sur les fidèles de Thai Ha

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

 

ROME, Lundi 19 janvier 2009 (ZENIT.org) – Au Vietnam, l’association officielle des journalistes décerne le premier prix aux médias ayant publié des nouvelles mensongères sur les fidèles de Thai Ha, indique, ce 19 janvier « Eglises d’Asie » (EDA), l’agence des Missions étrangères de Paris.  

Il est difficile de voir là une simple coïncidence. Alors que deux fidèles de la paroisse de Thai Ha (Hanoi) ont déposé une plainte pour informations erronées contre le journal Ha Nôi Moi (organe du Parti communiste pour la capitale) et une chaîne de télévision nationale (1), ces deux médias officiels viennent de recevoir, pour les articles mis en cause dans la plainte, la plus haute récompense décernée par la très officielle « Association des journalistes », à l’occasion de la nouvelle année.  

Il est de tradition que le prix Ngô Tât Tô (du nom d’un célèbre écrivain mort en 1959) soit attribué aux meilleures productions parues dans la presse de la capitale au cours de l’année écoulée. Cette récompense est remise à ses bénéficiaires au cours d’une réunion organisée par l’association des journalistes de Hanoi. Celle-ci a eu lieu, cette année, le 15 janvier, à la Bibliothèque nationale, sous le haut patronage du secrétaire de la section du Parti communiste pour la capitale, Pham Quang Nghi, membre du Bureau politique.

Les deux premiers prix ont été attribués à deux reportages concernant les deux affaires de terrains opposant la communauté catholique à la municipalité de Hanoi, à savoir l’affaire de la propriété de l’ancienne délégation apostolique et celle du terrain de la paroisse de Thai Ha. C’est ainsi qu’une récompense a été attribuée au journaliste Anh Quang du journal Ha Nôi Moi pour l’article intitulé « Combat contre une tentative de récupération des terres au 43, rue Nha Chung (adresse de l’ancienne délégation apostolique) et au 178, Nguyên  Lương Bang (adresse de la paroisse de Thai Ha) ». Le second premier prix a récompensé un groupe de journalistes de la chaîne de télévision de la capitale pour une série de reportages sur les deux mêmes affaires.

Dans le pays, personne ne s’y est trompé : sans nul doute, ces distinctions ont davantage récompensé la fidélité des journalistes à la version officielle et imposée des affaires que le talent qu’ils ont pu déployer dans leurs productions. La raison officielle de cette récompense est dépourvue d’ambiguïté : « pour avoir positivement suivi le droit chemin ». Sur les 19 prix attribués ce jour-là, la presse officielle, qui a largement évoqué le prix Ngô Tât Tô, n’a mentionné que ces deux premiers prix (2).  

Cet événement a semé la consternation dans la communauté catholique, tout en confirmant les convictions de celle-ci à propos du degré d’indépendance des journaux autorisés à paraître. Ses sentiments se sont exprimés sans détour dans un article mis en ligne sur VietCatholic News (3), intitulé : « La récompense du mensonge ». Il considère que les autorités n’ont fait que récompenser les loyaux services de ces deux médias dans les deux affaires qui ont défrayé la chronique de l’année dernière. Ce sont eux en effet qui ont diffusé les premiers les propos déformés et cités hors contexte de l’archevêque de Hanoi au sujet de la nationalité vietnamienne. Tout au long de l’année, ils n’ont cessé de transformer la réalité et de faire apparaître dans les colonnes du journal et sur le petit écran le témoignage de faux témoins, dont certains étaient déjà morts depuis quelques années.  

En conclusion, l’article affirme que cette remise de prix à des journalistes sans conscience est une honte pour un pays où, pourtant, le mensonge est déjà un fléau national. Elle constitue un défi lancé à tous les citoyens honnêtes.  

(1) Voir EDA 499. Le dépôt de cette plainte a bénéficié d’un certain retentissement dans la presse internationale (voir AFP, 12 janvier 2009).

(2) Le 15 janvier, l’ensemble de la presse nationale et régionale a évoqué cette remise de prix et le 16 janvier, un article a paru dans le Nhan Dân. Le sujet a été davantage développé dans Thê Gioi và Viêt Nam et dans les organes de la presse locale comme An Ninh Thu Dô ou Ha Nôi Moi.

(3) VietCatholic News, 18 janvier 2009.

Share this Entry

ZENIT Staff

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel