Jean-Paul II encourage Sant’Egidio à annoncer “l’Evangile de la paix"

Print Friendly, PDF & Email

La communauté fête ses 35 ans

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

CITE DU VATICAN, Mardi 11 février 2003 (ZENIT.org) – Jean-Paul II encourage Sant’Egidio à annoncer “l’Evangile de la paix».

Jean-Paul II a reçu en audience, samedi 8 février, quelque 300 évêques, prêtres et amis de la Communauté de Sant’Egidio (www.santegidio.org), réunis autour du thème «Evangile de la paix», à l’occasion du 35e anniversaire de la communauté.

Elle a été fondée en 1968 par Andrea Riccardi et ses premiers compagnons, alors lycéens à Rome, dans le quartier du Transtévère: elle a pris le nom de la petite église où ils continuent de se réunir aujourd’hui pour prier. Leur inspiration: saint Benoît et saint François, la Bible et le journal. Leur engagement: à la prière et au service des plus pauvres, puis, après la première rencontre d’Assise, de façon explicite, le service de la paix.

“L’Evangile de la paix», est un thème important et décisif au moment que nous traversons, marqué par des tensions et des risques de guerre. Il est donc plus que jamais nécessaire d’annoncer l’Evangile de la Paix à une humanité fortement tentée par la haine et la violence», disait Jean-Paul II.

«Il convient de multiplier nos efforts, insistait le pape, car on ne peut s’arrêter ni devant les attaques du terrorisme, ni devant les menaces qui s’annoncent. On ne peut se résoudre à admettre que la guerre soit finalement inévitable. Offrez à la cause de la paix votre expérience
de fraternité véritable, qui conduit à reconnaître dans l’autre un frère à aimer sans condition».

Et de préciser: «La paix n’est pas tant une question de structures que de personnes. Il est certain que les structures et les procédures de paix, juridiques, politiques et économiques, sont nécessaires et elles sont, heureusement, souvent présentes. Toutefois, elles ne sont que le fruit de la sagesse et de l’expérience accumulées au long de l’histoire à travers d’innombrables gestes de paix posés par des hommes et des femmes qui ont su garder espoir sans jamais céder au découragement. Les gestes de paix naissent de la vie de personnes qui nourrissent constamment en elles des attitudes de paix».

Le pape concluait: “Continuez donc à intensifier partout la prière pour la paix, en l’accompagnant d’actes concrets en faveur de la réconciliation et de la solidarité entre les hommes et les peuples».

Share this Entry

ZENIT Staff

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel