La "situation délicate" des Chrétiens de Terre Sainte

Print Friendly, PDF & Email

« L´avenir des chrétiens en Terre sainte »?

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

CITE DU VATICAN, Dimanche 7 avril 2002 (ZENIT.org) – La situation est « délicate » pour les Chrétiens de Terre Sainte, affirme le P. Giacomo Amateis, salésien en Terre Sainte.

Le P. Amateis, a été ordonné prêtre à Jérusalem en 1968, et est présent depuis plus de 40 ans en Terre Sainte.

Le religieux souligne, indique l´agence religieuse Vidimus Dominum (vidimusdominum.org), « la situation délicate des chrétiens », qui « dans tout le pays, y compris les territoires palestiniens, sont aujourd´hui 2%, environ 150.000 sur 6 millions d´habitants ». Ces chrétiens sont d´origine juive ou d´origine arabe.

En outre, quelque 300 000 chrétiens venus des ex-républiques soviétiques se sont ajoutés récemment en Israël aux chrétiens déjà présents: un phénomène, dit-il, « dont les Églises chrétiennes devront s´occuper ».

Pour mettre fin au conflit en Terre Sainte, « il faut, des deux côtés, une vision prophétique de l´avenir », estime d´autre part don Giacomo Amateis: « Il y a un passé et un présent tragiques, durs, marqués par les guerres et la violence, mais si on n´a pas le courage de voir loin, avec l´œil du prophète, on risque de ne plus voir l´avenir ».

Rappelons que dès le 13 décembre 2001, Jean-Paul II avait convoqué au Vatican une réunion exceptionnelle entre l´épiscopat du monde, la curie et les évêques de Terre sainte sur le thème de « L´avenir des chrétiens en Terre sainte ».

Les chrétiens de Terre sainte, affirmait Jean-Paul II, sont appelés à témoigner de l´amour de Dieu dans un environnement à majorité juive ou musulmane, et alors qu´ils semblent « écrasés entre deux extrémismes ». L´Eglise veut « offrir sa contribution à la justice et à la réconciliation » dans la région, insistait déjà le pape.

Share this Entry

ZENIT Staff

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel