Universités pontificales : une nouvelle formation en écologie

À la lumière de Laudato Si’

Environmental Protection

Pixabay CC0 - photoshopper24

Afin de répondre au « défi éducatif » exprimé par le pape François dans l’encyclique Laudato Si’ et de « diffuser la vision et la mission que Laudato Si’ confie à l’Église », les Universités pontificales romaines lancent une formation de cinq ans en écologie, annonce l’Université de la Grégorienne le 30 août 2017.

Le nouveau programme a été présenté au pape François le 22 juin dernier lors d’une audience privée avec les jésuites Prem Xalxo et le cardinal Telesphore Placidus Toppo, archevêque de Ranchi (Inde). Pour la première fois, le projet commun est parrainé par les sept universités pontificales romaines ainsi que par un institut pontifical.

Le diplôme conjoint en écologie intégrée sera développé en six modules correspondant aux lignes principales des six chapitres de l’encyclique Laudato Si’.

Le premier module, centré sur la question « Qu’est-ce qui se passe dans notre maison commune? », sera coordonné par le prof. Joshtrom Isaac Kureethadam de l’Université pontificale Salésienne. Le deuxième module approfondit «L’Évangile de la Création» et est confié au prof. Prem Xalxo  de l’Université pontificale Grégorienne, qui coordonne tout le programme.

Le troisième module porte sur «La racine humaine de la crise écologique», sous la supervision du prof. Giulia Lombardi de l’Université pontificale Urbaniana, tandis que le quatrième module sur « L’écologie intégrale » est confié à la coordination du prof. Massimo Losito de l’Athénée pontifical Regina Apostolorum.

Le cinquième module, dirigé par le docteur Tomás Insua (The Global Catholic Climate Movement ), se concentre sur les lignes d’action concrètes, et le dernier module sur « l’éducation et la spiritualité écologiques» sera coordonné par le prof. Ivan Colagé  de l’Université pontificale Antonianum.

Les cours seront donnés du novembre à juin, chaque deuxième jeudi du mois. Les étudiants assisteront également à une conférence et à deux laboratoires « Signes d’espérance », coordonnés par Cecilia Dall’Oglio (du Global Catholic Climate Movement, Rome).Ils écriront une thèse finale et passeront un examen final.

La nouvelle formation est adressée non seulement  aux « étudiants de différentes facultés pontificales et des instituts supérieurs de sciences religieuses, mais à tous les professionnels de différents domaines, aux  opérateurs pastoraux et sociaux, aux prêtres, religieux et laïcs interpellés par l’encyclique Laudato Si’ », souligne le communiqué.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!