Synode 2018: des jeunes y participeront en tant qu’auditeurs

«Il faut que nous marchions ensemble avec les jeunes»

Les jeunes "Cavalieri" en audience © L'Osservatore Romano

Les jeunes "Cavalieri" en audience © L'Osservatore Romano

« Il faut que nous marchions ensemble, maintenant, avec les jeunes », affirme le cardinal  Lorenzo Baldisseri qui annonce que des jeunes participeront au synode en tant qu’auditeurs.

C’est ainsi que le secrétaire général du Synode des évêques explique les multiples initiatives de l’Église pour impliquer les jeunes à la préparation de la XVe Assemblée générale ordinaire sur le thème : Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel, prévue pour le mois d’octobre 2018.

Un séminaire international sur la situation des jeunes est organisé par le secrétariat du synode des évêques du 11 au 15 septembre 2017 « pour approfondir la réalité de la jeunesse d’un point de vue scientifique », précise le cardinal.

Marcher avec les jeunes, souligne-t-il, c’est « ce que le pape nous dit et ce que le synode veut dire ». « Nous, en tant qu’Église, nous devons être des compagnons, poursuit le cardinal Baldisseri, habiles, capables, préparés, mais à côté des jeunes. »

Le cardinal souligne que les jeunes participeront au synode même en tant qu’ « auditeurs » : « Selon les statuts, explique-t-il, le synode est assisté par les pères synodaux. Mais nous avons une figure très importante: celle de l’auditeur… Nous essaierons d’élargir autant que possible la présence des jeunes. »

Les auditeurs sont ceux « qui participent », précise le cardinal, qui « ont le droit d’écouter et de participer aux sessions, et d’intervenir non seulement dans l’auditoire, mais surtout dans les petits cercles, c’est-à-dire dans les groupes d’étude. Ils seront à l’intérieur et pourront apporter leur contribution directe ».

Le secrétaire du synode note « qu’il est clair » que les auditeurs compteront « non seulement des catholiques, mais aussi des représentants d’autres confessions chrétiennes, des représentants fraternels ».

Le séminaire, affirme le secrétaire du synode,  abordera les « thèmes fondamentaux pour nous aider, d’ici au synode des évêques, au moment de la rédaction de l’Instrumentum laboris ».

Le site web youth.synod2018.va, lancé en juin dernier, et son questionnaire ont le même objectif : « Nous utiliserons donc le site, dit le cardinal, les réponses que les jeunes ont directement données aux questions. » « Nous avons eu une très bonne réaction immédiate, poursuit-il, avec 130 000 interventions, et bien sûr, d’autres seront ajoutées. »

En ce qui concerne « un nouveau questionnaire », le cardinal estime qu’il « fait partie intégrante du document préparatoire ». Ce questionnaire, précise-t-il, « a été envoyé afin que les agents pastoraux du secteur puissent dialoguer et répondre après un examen minutieux, mais nous voulions impliquer les jeunes, directement ».

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!