Suède : Stérilisations forcées, le pays reconnaît son passé d’eugénisme

ROME, Vendredi 23 décembre 2005 (ZENIT.org) – La Suède reconnaît son passé d’eugénisme, par le moyen de stérilisations forcées, indique la revue de presse de la Fondation Jérôme Lejeune (www.genethique.org).

Le ministre suédois de la culture, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a commandé une étude sur les dizaines de milliers de personnes stérilisées en Suède.

Entre 1935 et 1975, ce sont 63 000 femmes qui ont été stérilisées afin de créer « une race suédoise ». Des personnes handicapées, épileptiques, ou ayant des problèmes sociaux ont subi de force une stérilisation parfois en contrepartie d’une sortie d’hôpital ou d’une autorisation de mariage. Cette pratique eugéniste n’a été abolie qu’en 1976.

En 1999, le gouvernement a accepté pour la première fois d’indemniser des victimes de stérilisations forcées, jusqu’à 19 000 euros par personne.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!