Faire un don
Sainte Marthe 18 mai 2018 © Vatican Media

Sainte Marthe 18 mai 2018 © Vatican Media

Sainte-Marthe : savoir quand parler et quand se taire

La réponse à ceux qui cherchent la division est le silence

« La vérité est douce, la vérité est silencieuse », a souligné le pape François à la messe matinale qu’il a célébrée à Sainte-Marthe, ce 3 septembre 2018. Et avec ceux qui cherchent seulement « le scandale » et « la division », la réponse est « le silence » et « la prière ».

En ce jour de rentrée après la pause estivale, le pape a repris ses homélies quotidiennes depuis la chapelle de sa résidence au Vatican. Dans sa méditation sur l’Evangile (Lc 4, 16-30) rapportée par Vatican News, il a invité à « réfléchir sur la façon d’agir dans la vie quotidienne, quand il y a des malentendus », afin de comprendre « comment le père du mensonge, l’accusateur, le diable, agit pour détruire l’unité d’une famille, d’un peuple ».

Prêchant dans la synagogue, Jésus n’utilise que « la Parole de Dieu », a fait observer le pape : c’est avec cette Parole, et avec le silence, qu’il vainc « les chiens sauvages », le « diable » qui « avait semé le mensonge dans les cœurs ».

« Ce n’étaient pas des personnes, c’était une meute de chiens sauvages qui le chassaient hors de la ville, a fait observer le pape François. Ils ne raisonnaient pas, ils criaient. Ils l’amenèrent jusqu’à un escarpement pour le précipiter en bas. ‘Mais lui, passant au milieu d’eux, allait son chemin' ». Et de saluer « la dignité de Jésus : par son silence, il vainc cette meute sauvage et s’en va… Le diable avait semé le mensonge dans leur cœur, et Jésus restait en silence. »

Pour le pape, cet épisode enseigne que face à l’aveuglement, « reste le silence » : « Le silence vainc, mais à travers la Croix. Le silence de Jésus. Mais combien de fois dans les familles on commence des discussions sur la politique, sur le sport, sur l’argent… et ces familles finissent détruites, dans ces discussions où l’on voit que le diable est là qui veut détruire. »

Le pape recommande « le silence. Dire ce qu’on pense et puis se taire. Parce que la vérité est douce, la vérité est silencieuse, la vérité n’est pas bruyante. … Avec les personnes qui ne sont pas de bonne volonté, avec les personnes qui cherchent seulement le scandale, qui cherchent seulement la division, qui cherchent seulement la destruction, dans les familles aussi : silence. Et prière ».

Il a conclu par cette prière : « Que le Seigneur nous donne la grâce de discerner quand nous devons parler et quand nous devons nous taire. Et cela dans toute la vie : au travail, à la maison, dans la société… dans toute la vie. Ainsi nous serons de meilleurs imitateurs de Jésus. »

About Anne Kurian

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne. Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel