Faire un don
Messe à Sainte-Marthe, 30 septembre 2019 © Vatican Media

Messe à Sainte-Marthe, 30 septembre 2019 © Vatican Media

Sainte-Marthe : le remède à l’hypocrisie

Dire la vérité devant Dieu

Le remède à l’hypocrisie ? Dire « la vérité devant Dieu », a répondu le pape François à la messe qu’il célébrait ce 15 octobre 2019 en la chapelle de la Maison Sainte-Marthe.

« Il existe une attitude que le Seigneur ne tolère pas : l’hypocrisie », c’est-à-dire « apparaître de façon à être un autre », a expliqué le pape dans son homélie rapportée par Vatican News. « De l’extérieur, tu es parfait, ou plutôt amidonné par la correction, mais à l’intérieur tu es autre chose. »

« L’attitude hypocrite, a-t-il poursuivi, vient du grand menteur, le diable » : il est le « grand hypocrite » et les hypocrites sont ses « héritiers ». « L’hypocrisie est le langage du diable, c’est le langage du mal qui entre dans notre cœur et est semé par le diable… Jésus aime démasquer l’hypocrisie. Il sait que c’est cette attitude hypocrite qui le conduira à la mort, parce que l’hypocrite ne réfléchit pas à utiliser des moyens licites ou non, il continue : la calomnie ? “Calomnions”; le faux témoignage ? “Cherchons un faux témoin”. »

A l’attention de ceux qui pensent être exempts d’hypocrisie, le pape a prévenu : « Le langage hypocrite… est commun, il est quotidien. Paraître d’une façon et être autre chose. Dans la lutte pour le pouvoir, par exemple, les envies, les jalousies te font paraître d’une certaine façon mais à l’intérieur il y a le poison pour tuer, parce que l’hypocrisie tue toujours, tôt ou tard elle tue. »

Le remède à l’hypocrisie ? Dire « la vérité devant Dieu. Et s’accuser soi-même ». « Nous devons apprendre à nous accuser : “J’ai fait ceci, je pense cela, méchamment… Je suis jaloux, je voudrais détruire celui-ci…”, tout ce qui est en nous, le dire devant Dieu. C’est un exercice spirituel qui n’est pas commun, qui n’est pas habituel, mais essayons de le faire : nous accuser nous-mêmes, nous voir dans le péché, dans les hypocrisies, dans la méchanceté qui est dans nos cœurs… et dire au Seigneur : “Mais regarde Seigneur, comment je suis !”, et le dire avec humilité. »

« Un chrétien qui ne sait pas s’accuser lui-même n’est pas un bon chrétien », a conclu le pape.

About Anne Kurian

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne. Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel