Procès Vatileaks 2: interrogatoire du journaliste Gianluigi Nuzzi

Deux livres à partir de documents confidentiels du Vatican

Procès au Vatican, Capture

Procès au Vatican, Capture

Le tribunal du Vatican a achevé les interrogatoires des cinq accusés du procès habituellement désigné comme « Vatileaks 2 ».

Le P. Federico Lombardi, S.J. a fait le point sur l’audience de ce procès pour la divulgation de nouvelles et de documents confidentiels, qui s’est tenue ce mercredi 13 avril, à 10h30, devant le tribunal de l’État de la Cité du Vatican.

L’audience a été consacrée à l’interrogatoire de l’un des accusés, le journaliste italien Gianluigi Nuzzi, qui aurait publié certains de ces documents dans un livre (Via Crucis), en 2015.

Dans un tweet publié avant l’audience, il affirme sa « sérénité » et il dit « espérer » que « finisse cette affaire kafkaïenne ». Dans un autre, publié à l’issue de l’interrogatoire il écrit : « De la part de l’accusation, pas une question sur des pressions ou sollicitations pour avoir les documents, de quoi parlons-nous ? »

Il a été interrogé successivement par le président, le promoteur de justice et les avocats de la défense. Et le procès-verbal relatif à l’interrogatoire a été ensuite lu et approuvé.

Il lui avait été reproché d’avoir publié des documents confidentiels soustraits à l’appartement du pape Benoît XVI en 2012 dans un autre livre (Sa Sainteté, Les dossiers secrets de Benoît XVI). Mais il n’avait pas été inquiété par la justice. Seul le majordome du pape Benoît a comparu devant la justice du Vatican. Condamné, ce dernier a été pardonné et gracié.

Au cours de cette même audience du 13 avril, des avocats ont demandé à la Cour d’admettre quelques témoins en plus de ceux qui ont déjà été demandés et admis. La Cour s’est retirée dans la Salle du conseil et elle a récusé les demandes d’ajouter de nouveaux témoins.

L’audience s’est terminée vers 14h15.

La prochaine audience est fixée au mardi 26 avril à 15h30. Les interrogatoires des accusés ayant été conclus, c’est l’audition des témoins admis qui est prévue.

Étaient présents, outre la formation de jugement – les professeurs Giuseppe Dalla Torre, Piero Antonio Bonnet, Paolo Papanti-Pellettier et Venerando Marano – et le promoteur de justice – le professeur Roberto Zannotti, promoteur adjoint –, les cinq accusés : Lucio Angel Vallejo Balda (Vatican), Francesca Immacolata Chaouqui (consultante), Nicola Maio (ancien assistant de Mgr Vallejo), Gianluigi Nuzzi et Emiliano Fittipaldi, journalistes italiens, ainsi que leurs avocats respectifs : Emanuela Bellardini, Laura Sgrò, Rita Claudia Baffioni, Roberto Palombi et Lucia Teresa Musso.

 

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!