Nicaragua/Vie: Non respect de la vie humaine? Démocratie en danger

L´analyse de Mgr Renato Martino

CITE DU VATICAN, Jeudi 29 mars 2001 (ZENIT.org) – S´opposer à l´avortement n´est pas seulement une question de foi mais une nécessité d´ordre moral et politique qui concerne toutes les sociétés, explique en substance Mgr Renato Martino, Observateur permanent du Saint-Siège à l´ONU, à l´occasion de la « Journée de l´enfant qui n´est pas né » organisée à Managua (Nicaragua).

Selon la synthèse de l´intervention de Mgr Martino préparée par Radio Vatican (en italien), l´archevêque rappelait que l´avortement n´est pas seulement une violation de convictions religieuses, mais bien un « délit contre la vie » et un « attentat » aux fondements moraux de la démocratie.

Là où, dans le monde, des groupes d´intérêts exercent des pressions pour que l´avortement soit reconnu comme un « droit humain », l´Eglise et tout chrétien, explique l´archevêque, se battent pour la défense du « droit à la vie » des enfants à naître et pour la protection de la famille. On estime à des dizaines de millions les enfants qui chaque année ne voient pas le jour, 45 millions selon les sources du représentant du Saint-Siège.

« Il est scandaleux, disait Mgr Martino, que l´on commette chaque année 45 millions d´avortements dont 1 million deux cent mille pour les seuls Etats-Unis ».

L´imposer comme un droit, continuait l´archevêque, signifierait céder le terrain aux groupes en faveur de l´avortement qui visent la famille, avec l´intention de « diminuer les droits, les devoirs et la responsabilité des parents »: des personnes qui considèrent la maternité comme « une vocation archaïque et oppressive » et comme une « maladie ».

Le Saint-Siège, soulignait le spécialiste des relations internationales, n´est pas resté seul à « défendre ces importantes valeurs ». Il a pu compter, ajoutait le diplomate, sur le soutien de pays comme le Nicaragua, l´Argentine, le Honduras et le Guatemala, ainsi que sur des pays de foi islamique comme la Libye, l´Iran, l´Egypte, le Maroc et le Koweït.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!