Faire un don
Mgr Stojanov, rencontre avec le clergé et les consacrés (Skopje, Macédoine du Nord) © Vatican Media

Mgr Stojanov, rencontre avec le clergé et les consacrés (Skopje, Macédoine du Nord) © Vatican Media

Macédoine du Nord: l’évêque-éparque accueille pape François

Comme Paul en Macédoine

« Vivre la civilisation de la paix, du vivre ensemble et de contribuer à la construction de la société, pour le bien commun de ce pays »: l’évêque de Skopje a souligné la vocation de l’Eglise dans son pays la Macédoine du Nord, lors de la rencontre du pape François avec le clergé – de rite latin et byzantin – et les consacrés, en Macédoine du Nord, dans la cathédrale du Sacré-Coeur, à Skopje, ce mardi 7 mai 2019, à 17h.

Mgr Kiro Stojanov a demandé au pape François ses encouragements pour cette petite communauté peu nombreuse de Macédoine, en évoquant l’exemple de Paul qui vient au secours du Macédonien dans les Actes des Apôtres.

Voici notre traduction rapide, de travail, de l’allocution de l’évêque de Skopje, qui est aussi éparque pour la communauté catholique de rite oriental.
AB

Allocution de Mgr Kiro Stojanov, évêque et éparque de Skopje
Saint Père,

Depuis le temps des apôtres jusqu’à aujourd’hui, résonne sur cette terre l’annonce de la Bonne nouvelle du salut. Depuis cette nuit bénie, quand l’apôtre des gentils, saint Paul eut la vision dans laquelle un Macédonien lui est apparu (cf. Actes 16, 9), la Bonne Nouvelle chrétienne est arrivée en Europe. Depuis ce moment-là, c’est comme si nous écoutions la voix du messager de la joyeuse nouvelle de saint Paul. Cette voix résonne depuis deux mille ans dans l’histoire chrétienne. Ici c’est comme si on marchait encore sur les traces des saints frères Cyrille et Méthode qui passent par la vallée de Vardar sur la route de la Moravie. Ils se sont peut-être arrêtés dans l’ancienne métropole de Stobi, dont les ruines témoignent encore aujourd’hui. d’un site chrétien fort et important. Sans aucun doute les saints frères Clément et Naoum et leurs compagnons continuent depuis ces lieux à évangéliser les Slaves. L’Eglise de ces lieux écrit son histoire
comme une, sainte, catholique et apostolique, mais aussi martyrisée et persécutée, souvent enchaînée. Dans des temps orageux, nous avons toujours vécu – et même à présent – dans un lieu de rencontre de l’Est et de l’Ouest, à l’intersection de trois traditions: le christianisme oriental et occidental et le monde musulman. Nous essayons de vivre la
civilisation de la paix, du vivre ensemble et de contribuer à la construction de la société, pour le bien commun de ce pays.

Votre venue, Saint Père, est une bénédiction pour notre petite Eglise locale, de rite Romain – Occidental – ainsi que le Byzantin – Oriental -, qui sont respectivement le diocèse de Skopje et l’éparchie de l’Assomption de B.V. Marie de Strumica-Skopje. Les soeurs Eucharistines qui ont ici leur maison mère vivent et travaillent actuellement en Macédoine; les Filles de la Charité de Saint-Vincent-de-Paul; les Missionnaires de la Charité de Mère Teresa et le Mouvement des Focolari avec un Focolare féminin.

Souvent vous nous stimulez et encouragez en nous disant que nous avons le droit de rêver. Oui nous devons savoir rêver, en regardant l’avenir extraordinaire que Dieu nous prépare.

Je vous prie, Sainteté, de vivre notre rencontre comme l’apôtre Paul dans cette vision particulière du Macédonien qui le supplie: « Viens en Macédoine et aide-nous » (Actes 16, 9). Nous avons besoin de vos paroles d’encouragement. Nous devons progresser dans la qualité de la vie sans complexe d’infériorité, du fait que nous sommes une communauté peu nombreuse. Nous devons entendre de vous les paroles de Jésus: « N’aie pas
peur, petit troupeau »(Lc 12, 32). Cette fois, nous aussi rêvons que Pierre – dans votre personne – est venu nous aider. Mais quelle chance, ce n’est pas un rêve, c’est une réalité! Je vous salue ici comme le successeur de Pierre,
comme l’apôtre qui préside à la charité de toutes les Eglises, comme le messager de la paix et de la Bonne Nouvelle,  et que vous, une fois confirmé, vous nous confirmiez dans la foi …

Je vous remercie, Saint-Père, d’avoir des yeux et des oreilles pour les plus petits et pour ceux de la périphérie. Puisse votre visite être bénie et placée sous la protection de notre grande concitoyenne, Sainte Mère Teresa, que vous avez introduit dans le choeur des saints de l’Église catholique et que vous donnez en exemple à tous ceux qui aiment sincèrement Dieu et l’homme.

(c) Traduction de Zenit, Anita Bourdin

 

 

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel