Angélus 28/01/2018 capture @ Vatican Media

Angélus 28/01/2018 capture @ Vatican Media

Jeunes, «ne vous lassez pas d’être des instruments de paix et de joie»

La «Caravane de la paix» des jeunes de l’Action catholique de Rome

« Ne vous lassez pas d’être des instruments de paix et de joie au milieu des jeunes de votre âge », demande le pape François aux enfants et aux adolescents de l’action catholique de Rome (ACR).

Le pape a dialogué avec eux après l’angélus de ce dimanche 28 janvier 2018, place Saint-Pierre.

« Je salue les jeunes garçons et les jeunes filles de l’Action catholique du diocèse de Rome avec beaucoup d’affection ! », a dit le pape auquel a répondu une grande clameur depuis la place, où s’étaient rassemblées quelque 25 000 personnes.

Entendant les ovations, le pape a ajouté en souriant : « J’espère que tout en faisant du bruit, vous savez aussi faire de bonnes choses, non ? »

« Chers jeunes, cette année encore, accompagnés de l’archevêque vicaire, de vos parents, de vos éducateurs, des prêtres accompagnateurs, vous êtes venus nombreux au terme de la « Caravane de la Paix ». Je vous remercie de cette initiative. Merci, merci beaucoup ! Ne vous lassez pas d’être des instruments de paix et de joie au milieu des jeunes de votre âge. Ecoutons tous maintenant le message que vos amis, ici, près de moi, vont nous lire. »

Une petite fille explique qu’ils ont réfléchi à l’impact des photos pour la paix et elle fait remarquer : « Une image n’est jamais neutre » et elle peut être porteuse d’un « message de paix ». Un jeune garçon dit ensuite l’engagement des jeunes pour les plus pauvres: leur « mois pour la paix » se concrétise dans un projet de solidarité en Irak avec Terre des Hommes pour les enfants handicapés réfugiés.

Le pape leur répond : « Merci, merci ». Puis il les invite à rester auprès de lui et à saluer sans avoir peur. Et il annonce : « Maintenant, avec nos prières pour la paix -que chacun de nous prie maintenant dans son cœur pour la paix -, avec ces prières, des ballons vont monter vers le ciel ! »

Les enfants et le pape lancent des ballons jaunes et blancs, mais ils restent accrochés à l’auvent de la fenêtre du bureau : à l’aide d’une perche, un membre de l’entourage du pape les libère finalement.

Le pape saisit l’occasion pour faire observer cette parabole : « Vous avez vu ces ballons ? Quand nous prions mal, quand nous menons une vie qui n’est pas celle que Jésus veut, nos prières n’arrivent pas, et c’est pour cela qu’une aide doit arriver pour les faire monter. Lorsque vous sentez que vos prières ne montent pas, cherchez l’aide de quelqu’un ! »

« A tous, je souhaite un bon dimanche, a conclu le pape. S’il vous plaît, n’oubliez pas de prier pour moi. Bon déjeuner et au-revoir ! »

About Anita Bourdin

France. Journaliste accréditée près le Saint-Siège depuis 1995. Rédactrice en chef du service en français de ZENIT qu'elle a lancé en janvier 1999. Correspondante de Radio Espérance à Rome depuis l'An 2000. Maître ès lettres (Paris IV-Sorbonne), habilitation au doctorat en théologie biblique (PUG, Rome). Master en journalisme (IJRS, Bruxelles).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel