Faire un don
Nature, champ de fleurs, biodiversité de l'environnement © Wikimedia Commons / G. Brändle, Agroscope

Nature, champ de fleurs, biodiversité de l'environnement © Wikimedia Commons / G. Brändle, Agroscope

Environnement : la simplicité et la solidarité pour pallier le « délabrement moral »

Appel commun du pape et du patriarche Bartholomée

Le courage d’embrasser « une simplicité et une solidarité plus grandes dans nos vies » afin de pallier le « délabrement moral » généralisé de l’humanité qui détériore la création par la manipulation, la domination, l’avidité, le contrôle. C’est l’appel commun du pape François et du patriarche œcuménique de Constantinople Bartholomée Ier à l’occasion de la Journée de prière pour la protection de la création, célébrée ce 1er septembre 2017.

Le pape et le patriarche Ier co-signent en effet pour la première fois un message pour cette Journée instituée en 2015 par le pape François, en lien avec les orthodoxes qui la célébraient à cette date depuis un certain nombre d’années.

Dans le texte publié conjointement par le Vatican et le Phanar à 8h, heure de Rome, ils dénoncent « un délabrement moral » dans l’attitude de l’humanité qui « détériore » la création, fustigeant une « propension à rompre les écosystèmes fragiles et délicats du monde », un « désir insatiable de manipuler et de contrôler les ressources limitées de la planète », et une « avidité pour des profits illimités des marchés ».

« Tout cela nous a éloignés du but originel de la création », déplorent-ils : « Nous ne respectons plus la nature comme un don partagé ; nous la regardons plutôt comme une grande possession privée. Nous ne nous associons plus à la nature dans le but de la maintenir ; nous dominons plutôt sur elle pour qu’elle soutienne nos propres constructions. »

Face aux conséquences « tragiques et durables » de cette « détérioration de la planète » qui pèse sur « les plus vulnérables de ses habitants », le pape et le patriarche exhortent à « être courageux pour embrasser une simplicité et une solidarité plus grandes dans nos vies ».

Ils soulignent l’« obligation d’user avec responsabilité des biens de la terre » et invitent « toutes les personnes de bonne volonté à observer un temps de prière pour l’environnement le 1er septembre ».

Enfin, ils lancent « un appel urgent à ceux qui ont des responsabilités sociales et économiques, aussi bien que politiques et culturelles, pour qu’ils entendent le cri de la terre et subviennent aux besoins des marginalisés, mais surtout afin qu’ils répondent à la demande de millions de personnes et appuient le consensus du monde entier pour guérir notre création blessée ». Il faut, insistent-ils, « une réponse concertée et collective » et « donner la priorité à la solidarité et au service ».

Le pape François a également publié un tweet pour marquer la Journée de prière : « Seigneur, apprends-moi à te contempler dans la beauté de la création et réveille notre gratitude et notre sens de responsabilité. »

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel