Faire un don
Sikhs et chrétiens, capture @ oikoumene.org / Rhoda Mphande

Sikhs et chrétiens, capture @ oikoumene.org / Rhoda Mphande

COE: « Un dialogue historique entre les religions sikhe et chrétienne »

«Poursuivre la paix dans un monde pluriel»

Le COE a animé, le 5 juillet 2019,  « un dialogue historique entre les religions sikhe et chrétienne dans un contexte marqué par la «nécessité grandissante d’une paix durable» », rapporte le site du Conseil oecuménique des Eglises, ce 9 juillet 2019.

La rencontre avait pour thème: «Poursuivre la paix dans un monde pluriel», à l’occasion du 550ᵉ anniversaire de la naissance du gourou Nanak, premier gourou du sikhisme.

Elle a rassemblé « une quarantaine de responsables religieux, d’universitaires et d’activistes indépendants de confession chrétienne ou sikhe », précise la même source.

Le Vatican était représenté par Mgr Miguel Angel Ayuso Guixot, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux.

Le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du COE, « a exprimé la joie que lui procure ce premier dialogue officiel entre les deux religions sous les auspices du COE » en disant: «Il s’agit d’une année importante dans le calendrier sikh, car elle marque le 550ᵉ anniversaire de la naissance du gourou Nanak. Par conséquent, organiser la rencontre formelle des religions chrétienne et sikhe durant cette année est un moyen particulier de célébrer la vie et l’œuvre du gourou Nanak.»

«Chaque jour qui passe nous rappelle de manière poignante la nécessité grandissante d’une paix durable, a-t-il ajouté. L’essor de la xénophobie, de l’extrémisme violent et du nationalisme populiste confirme que les communautés de foi doivent d’urgence redoubler leurs efforts et imaginer de nouveaux modèles d’engagement en faveur de la paix.»

Il a souligné l’urgence de ce dialogue: «Il est temps pour nous de réfléchir et d’agir en collaboration, affrontant et dépassant les éventuelles forces de division qui existent entre nous et en notre sein, a-t-il ajouté. Dans un monde nettement divisé par la haine et la peur, le meilleur moyen pour les religions de ne pas faire partie du problème, mais de faire partie de la solution, c’est de participer ensemble à la solution.»

En effet, le gourou Nanak lui-même soulignait l’importance « de la fraternité universelle en tant que forme la plus élevée des aspirations religieuses », et il incitait ses disciples à « traiter tous les êtres humains comme des frères et des sœurs », rappelle la même source.

« Le dialogue était centré sur une conception holistique de la paix, inhérente aux traditions chrétienne et sikhe, en tenant compte du fait qu’une paix dépourvue de justice est incomplète », commente le COE.

Le COE conclut: « La rencontre a essayé de développer un nouveau partenariat capable de déchiffrer avec succès les signes des temps et d’offrir des réponses courageuses et engagées. »

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel