Faire un don
Le pape le pouce levé © L'Osservatore Romano

Le pape le pouce levé © L'Osservatore Romano

« Christus vivit » : les jeunes, « acteurs du changement », par Mgr Fabene

Présentation de la lettre du pape aux jeunes

Dans la lettre aux jeunes « Le Christ vit ! », le pape François « s’adresse directement aux jeunes avec leur langue en leur demandant d’être des protagonistes du changement », des « protagonistes de la révolution de la charité et du service, capables de résister aux pathologies de l’individualisme consumériste et superficiel ».

C’est ce qu’a souligné Mgr Fabio Fabene, sous-secrétaire du Synode des évêques, en présentant ce mardi matin, 2 avril 2019, l’exhortation apostolique post-synodale « Christus Vivit » (« Il vit, le Christ »), à la Salle de presse au Vatican. Le cardinal Lorenzo Baldisseri, secrétaire du Secrétariat du synode des évêques, et le préfet du Dicastère pour la communication du Saint-Siège Paolo Ruffini sont également intervenus au cours de la conférence de presse.

Du texte de l’exhortation, a expliqué Mgr Fabene, ressort « presque une proposition d’alliance que le pape adresse aux jeunes : une invitation à collaborer pour bâtir un avenir meilleur, particulièrement en ce qui concerne les domaines identifiés par l’Assemblée synodale comme des ‘pôles cruciaux’ qui traversent la vie de l’Église et de la société : l’environnement numérique, les migrants, le problème des abus sur les mineurs ».

En ce qui concerne l’environnement numérique, a dit le sous-secrétaire, les jeunes sont « invités à expérimenter de manière créative l’environnement numérique, afin de laisser s’épanouir ‘les dons que le Seigneur leur a faits’ et d’offrir ‘à ce monde ces talents si personnels et si uniques que le Seigneur a semés en chacun».

En évoquant les « nombreux jeunes touchés par les migrations », a noté Mgr Fabene, l’exhortation appelle à une « collaboration » de la part des jeunes pour « favoriser une mentalité qui propose une approche équilibrée du problème ». Le pape, a-t-il poursuivi, leur demande « de ne pas se laisser enrôler dans les réseaux de ceux qui veulent les opposer à d’autres jeunes qui arrivent dans leurs pays, en les présentant comme des êtres dangereux et comme s’ils n’étaient pas dotés de la même dignité inaliénable propre à chaque être humain ».

Le pape François, a poursuivi le sous-secrétaire, « appelle à la collaboration des jeunes également en ce qui concerne le phénomène horrible des abus sexuels sur des enfants ». « Là encore, a souligné Mgr Fabene, il exprime sa confiance envers les jeunes, affirmant qu’ils peuvent contribuer de manière significative à la guérison de cette blessure ‘s’ils mettent en jeu leur capacité de renouveler, de revendiquer, d’exiger cohérence et témoignage, de rêver de nouveau et de réinventer’ ».

En concluant, Mgr Fabene a souligné « la multiplicité des questions abordées et la richesse variée du contenu de Christus vivit ». Il faut, a-t-il dit, « faire connaître » aux jeunes et à tous cette exhortation « qui place les jeunes au centre de l’Église et de la société ».

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel