Faire un don
Présentation de l'Exposition sino-vaticane, capture CTV 21/11/2017

Présentation de l'Exposition sino-vaticane, capture CTV 21/11/2017

Chine populaire: «L’échange culturel précède la diplomatie», estime M. Zhu Jiancheng

Expositions aux Musées du Vatican et à la Cité interdite

« L’échange culturel précède la diplomatie », estime M. Zhu Jiancheng qui promeut les échanges culturels entre la Chine et le Vatican en vue du « progrès de l’humanité ».

Une exposition de Chine au Vatican et une exposition des Musées du Vatican à la Cité interdite de Pékin seront en effet ouvertes au printemps 2018: elles ont été présentés ce mardi matin, 21 novembre 2017 au Vatican par la directrice des musées, Mme Barbara Jatta, par M. Zhu Jiancheng, secrétaire général du China Culture Industry Investment Fund et par le maître Yan Zhang – qui ont été reçus par le pape François – mais aussi par Mgr Paolo Nicolini, délégué administratif des Musées du Vatican, et le P. Nicola Mapelli, responsable de la section “Anima Mundi” des Musées.

Quarante oeuvres de Chine et des oeuvres du maître Yan Zhang seront au Vatican à la mi-mars 2018 et quarante oeuvres du Vatican dans la Cité Interdite de Pékin et 3 autres villes de Chine a précisé Mme Jatta. M. Jiancheng a précisé: Pékin, Xian, Xiamen et Shanghai.

Rappelons que déjà le 31 mai dernier, deux tableaux de l’artiste chinois Zhang Yan ont été offertes au pape François « au nom du peuple chinois » par Zhu Jiancheng. Elles ont été faites au Tibet: le Lama tibétain, et la Femme à l’enfant. Le pape « les a beaucoup appréciées », a-t-il précisé.

Zhu Jiancheng a tout d’abord remercié “sincèrement” le Vatican “promoteur de l’événement” pour son “organisation scrupuleuse” et son “hospitalité chaleureuse”. Il a spécialement remercié Mgr Nicolini “pour tout ce qu’il a fait”.

Il a également envisagé l’avenir de cette collaboration culturelle: “Je suis fermement convaincu que l’imminente “Exposition sino-vaticane contemporaine” ouvrira un nouveau chapitre des échanges culturels entre le Peuple chinois et le Vatican, afin qu’adviennent rapprochement et compréhension entre ces deux pays qui ont une profonde culture traditionnelle.”

M. Zhu Jiancheng a insisté sur cette “compréhension” et la “confiance” en disant: “Cet événement a une signification très importante pour la promotion de la compréhension mutuelle et de la confiance réciproque entre les deux parties. Un philosophe chinois ancien, le maître HAN Fei Zi (280 a.C.-233 a.C.) a dit: “Les rapports entre deux nations dépendent de la proximité entre les peuples, la proximité entre les peuples dépend de la communication des coeurs. Nous avons tous que c’est aussi la pensée du pape François.”

Il a rappelé comment la Route de la soie a favorisé les échanges culturels : « La Chine a une longue histoire de diplomatie de la paix. Il y a déjà 2100 ans, la Chine a ouvert la Route de la soie, et elle a promu l’échange entre la culture oriental et la culture occidentale. L’échange culturel précède la diplomatie. »

Le responsable du Fonds chinois pour les investissements dans l’industrie et la culture (China Culture Industry Investment Fund) a rappelé qu’il s’agit d’une ONG: il “a été fondé en 2011 par les départements gouvernementaux compétents de la RPC”, a-t-il précisé, mais c’est “une organisation non-gouvernementale qui se consacre à promouvoir la culture et les échanges culturels avec d’autres pays” et il a “déjà organisé une série d’activités significatives dans le domaine de la culture et de la diplomatie pour “la paix dans le monde”.”

M. Zhu Jiancheng a rappelé l’événement de mai dernier au Vatican et son origine dans la salutation du pape François à l’occasion de son voyage en Corée, le 14 août 2014: « Le 31 mai dernier, deux grandes œuvres du maître Zhang Yan ont été données au pape, au nom du Peuple chinois. C’était la réponse à la salutation du pape François, en 2014, au Secrétaire général Xi et au Peuple chinois”.

Lors de ce voyage, pour la première fois de l’histoire, l’avion du pape a pu survoler la République populaire de Chine, avec l’autorisation de Pékin. Comme il le fait traditionnellement lorsqu’il survole un pays, le pape François avait fait parvenir au président Xi Jinping un télégramme dans lequel il disait : “Entrant dans l’espace aérien chinois, j’adresse mes meilleurs voeux à Votre Excellence et à tous vos compatriotes et j’invoque les bénédictions divines de paix et de bien-être sur votre nation”. Radio Vatican avait noté que le « Global Times », un quotidien proche du pouvoir, écrivait que « l’approbation de la part de Pékin d’un survol du territoire chinois par l’avion papal peut être vue comme une façon possible d’améliorer les relations ».

A propos de l’exposition prochaine, M. Zhu Jiancheng a ajouté cette perspective culturelle et diplomatique : « Nous allons ouvrir « l’Exposition sino-vaticane contemporaine », un événement qui dépasse les frontières, le temps, et unit les cultures et qui renforcera davantage l’amitié entre la Chine et le Vatican, et qui favorisera la normalisation des relations diplomatiques entre la Chine et le Vatican. »

“Aujourd’hui, au XXIe siècle, nous souhaitons que sous l’impulsion du projet « One Belt, one Road » proposé par le président Xi Jinping, nous stimulions activement l’échange culturel et artistique entre la Chine et le Vatican. Ensemble, nous allons promouvoir la civilisation du monde entier, et le progrès de l’humanité.”

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel