Faire un don
Card. József Mindszenty @ wikipedia

Card. József Mindszenty @ wikipedia

Causes des saints: le cardinal hongrois Jozsef Mindszenty, «héroïque»

«Un modèle exemplaire de vie sacerdotale et de zèle apostolique»

Le pape François a reconnu les vertus « héroïques » du cardinal hongrois Jozsef Mindszenty (1892-1975), archevêque d’Esztergom et primat de Hongrie, en approuvant, le 12 février 2019, la publication du décret de la Congrégation pour les causes des saints à ce propos.

Lors d’une audience accordée au cardinal Angelo Becciu, le pape a autorisé la publication de 8 décrets de la Congrégation pour les causes des saints : deux décrets de miracles, un décret reconnaissant le martyre d’un jésuite équatorien et cinq décrets reconnaissant les « vertus héroïques » de cinq baptisés, première étape vers la béatification.

Le cardinal Mindszenty est « un modèle exemplaire de vie sacerdotale et de zèle apostolique, auquel on doit encore aujourd’hui beaucoup », a dit le cardinal Beniamino Stella, préfet de la Congrégation pour le clergé, le 2 mai 2018 à l’occasion du 43e anniversaire de la mort du cardinal hongrois. C’est la foi, a-t-il ajouté, qui a donné au cardinal Mindszenty « une force spéciale pour témoigner l’Évangile et servir le peuple de Dieu, même dans les moments les plus dramatiques et dans les pages sombres de la vie de l’Église de Hongrie ».

Il soulignait son dévouement envers le Peuple de Dieu, « le soin pastoral qu’il avait pour le peuple et sa généreuse et authentique disponibilité » à être « un simple bon pasteur, disposé à donner sa vie pour l’Église et pour la patrie ».

Persécuté pendant 23 ans sous le régime communiste, il a pu garder sa fidélité au Christ et à L’Église.

Joseph Mindszenty est né en Hongrie le 29 mars 1892. Il est ordonné prêtre le 12 juin 1915 et est consacré évêque de Veszprem le 25 mars 1944. Le 27 novembre 1944, il est emprisonné par le régime fasciste hongrois puis libéré le 20 avril 1945.

Le 2 octobre 1945, le pape Pie XII le nomme archevêque d’Esztergom et primat de Hongrie. Quelques mois plus tard, le 18 février 1946, le pape l’élève au cardinalat. Alors que le pape Pie XII place le chapeau de cardinal sur sa tête, le pape déclare : « Parmi les trente-deux, vous serez le premier à subir le martyre dont le symbole est cette couleur rouge. »

Lorsque les communistes arrêtent le cardinal Mindszenty à Budapest le 26 décembre 1948, ses vingt-trois longues années de persécution, de souffrance et d’isolement forcé commencent. Tout au long de ses épreuves, sa foi reste inébranlable.

Libéré en 1956, il participe à l’insurrection contre le régime et doit se réfugier à l’ambassade américaine à Budapest, qu’il ne quittera pas pendant 15 ans. Il y mène une vie de prière et de silence.

À la demande du pape Paul VI, le cardinal Mindszenty se retire de son pays, toujours occupé par les communistes, le 29 septembre 1971 et s’installe à Vienne, en Autriche. Il y est décédé le 6 mai 1975, à l’âge de 83 ans.

Aujourd’hui, le cardinal Mindszenty est enterré dans l’église de l’Assomption, la basilique d’Esztergom, en Hongrie, où des pèlerins se rendent tous les jours et prient pour son intercession pour leurs besoins.

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel