Faire un don
Mgr Théophile Naré @ fasozine.com

Mgr Théophile Naré @ fasozine.com

Burkina Faso: le soutien du pape François qui téléphone à Mgr Naré

Prier pour les agresseurs

Le pape François a appelé au téléphone Mgr Théophile Naré, évêque de Kaya, après l’attaque de Dablo, pour lui exprimer son soutien, rapporte  Lefaso.net (Edouard K. Samboé).

À l’occasion de la 3e Assemblée plénière des évêques de l’Afrique de l’Ouest qui a commencé à Ouagadougou, le 14 mai dernier, Mgr Théophile Naré, s’est exprimé sur l’attentat et l’assassinat de l’abbé Siméon Yampa et de cinq de ses paroissiens.

Ordonné évêque deux mois, Mgr Naré reconnaît avoir pris la tête du diocèse dans « un contexte tourmenté », mais remercie  le pape et ses confrères de leur soutien après cette attaque:  « Jusqu’ici, nous n’avions pas vu une attaque de cette ampleur dirigée contre une église catholique (…) Bien sûr qu’il y a eu, de temps en temps, des menaces à l’endroit des catéchistes dans des villages, mais pas encore une telle attaque », rapporte la même source.

Il rapporte qu’« une vingtaine de personnes ont surpris la communauté en prière. Alors que le curé tentait de mettre à l’abri les enfants de chœur, il a été abattu (…). Ensuite, ils ont maîtrisé ceux qui ne pouvaient pas s’enfuir, dont le catéchiste, en les maintenant couchés. C’est ainsi qu’ils ont assassiné les cinq autres chrétiens, brûlé les livres, le matériel de culte, brûlé la sacristie, tiré sur le tabernacle (…) et ont pris quatre mobylettes ».

L’évêque demande aux catholiques de ne pas céder à la panique et à la vengeance, mais de « prier pour ceux qui nous tuent ».

Un prêtre a été tué également au Burkina Faso, mais il semble qu’il s’agisse d’une vengeance personnelle, et non pas d’un acte terroriste.

Un salésien espagnol, le p. Fernando Hernandez , a été poignardé, et un autre, le p. Germain Plakoo-Mlapa, a été blessé, le 17 mai 2019, par l’ancien cuisinier du prénoviciat salésien à Bobo-Dioulasso, au Burkina Faso, indique le site des salésiens.

Un autre salésien espagnol, le p. Cesar Fernandez avait été assassiné le 15 février dernier.

Le vicaire provincial des salésiens, le p. Jésus Benoit Badji, explique que « l’ancien cuisinier du prénoviciat du nom de TOE avait été licencié il n’y a pas très longtemps ».

Il s’est « introduit dans la communauté pendant que les confrères étaient à table aux environs de 12h30; ils les a agressés avec une machette ».

 

 

 

 

 

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel