Faire un don
Mgr Paulo Mendes Peixoto @ archidiocèse d'Uberaba (Brésil)

Mgr Paulo Mendes Peixoto @ archidiocèse d'Uberaba (Brésil)

Brésil: nomination de Mgr Mendes Peixoto après l’arrestation de l’évêque de Formosa

Un évêque, des prêtres, des laïcs accusés de détournement de fonds

Au Brésil, le pape François a nommé, ce 21 mars 2018, comme administrateur apostolique « plena et ad nutum Sanctae Sedis » du diocèse de Formosa, Mgr Paulo Mendes Peixoto, archevêque métropolitain d’Uberaba, alors que l’évêque, Mgr Ribeiro, est accusé de détournement de fonds.

Mgr Mendes est âgé de 67 ans. Il a fait sa philosophie et sa théologie à Caratinga. Il s’est ensuite spécialisé en Droit canon à Rio de Janeiro et il a enseigné cette matière.

Il a été ordonné prêtre à Caratinga en 1979 et évêque en 2006, pour le diocèse de de São José do Rio Preto. Il a notamment été responsable du réseau de télévision Rede Vida et responsable de la catéchèse et de l’enseignement biblique pour la région Sud des évêques du Brésil. Il est archevêque d’Uberaba depuis 2012.

Cette nomination survient après l’arrestation de l’évêque et de 5 prêtres pour corruption, indique Vatican News en italien, ainsi que des laïcs employés par le diocèse, mais le principe de la présomption d’innocence impose de suspendre tout jugement en attendant les résultats de l’enquête.

L’évêque de Formosa, José Ronaldo Ribeiro, son vicaire général et quatre autres prêtres, ont en effet été arrêtés, le 19 mars, pour corruption et association de malfaiteurs.

Selon la presse locale, ils sont accusés d’avoir détourné quelque 600 000 dollars de dons faits par les fidèles et de les avoir utilisés à des fins non religieuses.

La mesure de détention fait partie d’une opération plus vaste appelée « Caifas » qui a conduit à l’arrestation de 8 autres personnes dans l’État de Goiás.

Pour les évêques du Brésil, la vérité doit être établie « avec justice et transparence », indique la même source.

En effet, une note de la Conférence nationale des évêques du Brésil (CNBB) publiée par le Secrétaire général, Mgr Leonardo Steiner déclare que « la Conférence nationale des évêques du Brésil (CNBB) exprime sa solidarité avec les prêtres et avec les fidèles du diocèse, en rappelant l’évêque que la justice c’est de s’abandonner avec confiance à la volonté miséricordieux de Dieu. La vérité des faits doit être établie avec justice et transparence, pour le bien de l’Eglise particulière. »

Enfin, la note invite « tous les fidèles de l’Eglise à rester unis dans la prière » et « à être de véritables témoins de l’Evangile ».

La situation a provoqué l’intervention du Saint-Siège et la nomination de l’administrateur apostolique.

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel