Audience du 6 avril 2022 © capture de Zenit / AB / VM

Audience du 6 avril 2022 © capture de Zenit / AB / VM

Ukraine : témoignage de l’évêque auxiliaire de Kiev-Jitomir

Print Friendly, PDF & Email

Mgr Jazloveckyj à Radio Vatican

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

« Notre espoir, c’est le Seigneur qui nous aide », déclare Mgr Oleksandr Jazloveckyj, évêque auxiliaire du diocèse de Kiev-Jitomir, au téléphone avec Radio Vatican, indique Vatican News du 10 avril 2022. « Nous espérons… Nous demandons de nombreuses prières pour nous. »

L’évêque auxiliaire remercie pour le soutien le pape François notant que maintenant, « face à certains silences », « le pape est devenu un peu le père de toutes les confessions : catholiques, orthodoxes, protestants, tous l’apprécient tant ».

« La position du pape est connue dans le monde entier, même en Ukraine, qui est un pays à majorité orthodoxe, affirme Mgr Jazloveckyj. Le pape François est entendu et très respecté pour ce qu’il fait et ce qu’il dit depuis que cette guerre a éclaté. »

En évoquant le geste fort du pape qui a embrassé le drapeau venant de Boutcha au terme de l’audience générale du 6 avril, l’évêque auxiliaire dit : « Les mots prononcés par le Saint-Père et le drapeau venant de Boutcha, déployé dans la salle Paul VI, ont été un grand soulagement pour nous tous. »

Quant aux enfants ukrainiens qui ont entouré le pape lors de l’audience générale de mercredi dernier, l’évêque auxiliaire se réjouit pour eux: « Je suis reconnaissant à Dieu qu’ils aient réussi à s’échapper, accueillis en Italie ou dans d’autres pays. » Il déplore le sort de plusieurs enfants qui ont été tués ou blessés en Ukraine : « Beaucoup n’ont pas réussi à partir et on dit que plus de 200 enfants sont morts. Plus nombreux encore sont ceux qui vivent dans la faim et la peur ou sans parents. Aujourd’hui encore, poursuit Mgr Jazloveckyj, j’ai lu la lettre qu’un garçon de 9 ans a écrite pour sa mère qui a été tuée dans la voiture. Il a été sauvé à l’hôpital… Il a écrit une petite lettre dans laquelle il remerciait beaucoup sa mère et disait : Je souhaite que tu sois au ciel, je te verrai au ciel. »

L’évêque auxiliaire raconte comment la vie reprend après l’occupation sur les territoires laissés par l’armée russe : « Lentement, nous essayons aussi de faire quelque chose avec ceux qui sont restés à Kiev-Jitomir, l’un des trois diocèses les plus endommagés par les Russes. Maintenant qu’ils sont partis, nous essayons d’apporter de l’aide aux familles, aux quelques personnes qui restent. »

Mgr Jazloveckyj affirme que d’autres Ukrainiens se déplaceront dans les semaines qui viennent à cause des combats : « Ils disent qu’ils se préparent maintenant à un combat final et le président Zelensky a demandé d’épargner les civils des zones où ce combat pour les régions aura probablement lieu. Nous attendons à nouveau les personnes qui vont maintenant fuir. »

L’évêque auxiliaire exprime un espoir que la guerre va s’achever, même si aujourd’hui il n’y a pas encore beaucoup d’indices qui le prouvent : « Nous pensons que petit à petit, la Russie dira non à cette guerre… Nous voyons maintenant qu’ils ne sont pas prêts à s’arrêter. À Boutcha, dans les maisons qu’ils ont vidées, ils ont écrit : «Nous vous apprendrons à respecter les Russes». Là, on ne voit pas cette volonté… Mais les miracles, on le sait, existent. Si nous prions tous ensemble, Dieu nous donne la paix, Dieu ne veut pas voir ce sang et cette grande souffrance du peuple. »

Share this Entry

Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel