Rencontre avec les Indiens d'Amazonie au Pérou © Vatican Media

Rencontre avec les Indiens d'Amazonie au Pérou © Vatican Media

«Le souffle de l’Esprit de Dieu qui jaillit de la présence du Christ dans l’Église amazonienne»

Print Friendly, PDF & Email

Déclaration du card. Grech sur «Querida Amazonia»

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

«Le souffle de l’Esprit de Dieu qui jaillit de la présence du Christ dans l’Église amazonienne continue d’inspirer et d’interpeller par l’abondance de nombreux fruits et dons. En ce 2e anniversaire de la Querida Amazonia, ce souffle de l’Esprit de Dieu continue à générer une vie nouvelle pour le bien de l’Eglise»: à  l’occasion de l’anniversaire de la publication de l’exhortation apostolique du pape François «Querida Amazonia«, le 2 février 2020, le cardinal Mario Grech, secrétaire général du synode, a publié cette déclaration, le 5 février 2022.

Déclaration du Cardinal Mario Grech, Secrétaire Général

L’Esprit continue de souffler en Amazonie et au-delà, deux ans après Querida Amazonia Deux années se sont écoulées depuis la publication de l’exhortation apostolique du pape François, Querida Amazonia (QA), le 2 février 2020. Aujourd’hui, après les nombreuses réactions que ce document a suscitées dans les sphères ecclésiales et civiles, on peut affirmer avec certitude que deux des éléments les plus importants de cette Exhortation sont : 1/la vie des peuples qu’elle incarne et 2/ la promesse faite en tant qu’Église de respecter et d’honorer la voix de ces peuples dans la poursuite d’une conversion authentique.

Prendre des mesures dans ce sens prend du temps. Nous avons vu que les graines plantées tout au long de ce processus synodal ont atteint un tournant avec la présentation de Querida Amazonia. Certaines graines sont encore en train de germer, d’autres n’ont pas encore porté de fruits, mais beaucoup ont poussé, sont florissantes et continueront à donner la vie pour les générations à venir. Dans tout cela, Querida Amazonia reste aussi pertinent aujourd’hui qu’à l’époque de sa publication. Ce texte reste une lettre d’amour écrite pour et avec le Peuple de Dieu en pèlerinage dans ce territoire magnifique et menacé ; une lettre émanant de la gratitude du Pape François pour la puissance avec laquelle l’Esprit Saint jaillit de ce lieu théologique (locus) pour éclairer et réveiller le cœur du monde et le cœur de l’Église.

Cette lettre rassemble les quatre rêves non encore réalisés du pape François et de l’Église. Ces rêves (sociaux, culturels, écologiques et ecclésiaux) incarnent une reprise des invitations les plus profondes du Concile Vatican II, faisant de Querida Amazonia un moyen approprié pour conduire l’Église à la conversion synodale intégrale à laquelle nous invite le Synode 2021-2023. Depuis sa publication, Dieu continue à se manifester au milieu du mystère sacré de ce territoire, dans la vie de son peuple et dans le témoignage d’une Église incarnée, à la fois sainte et pécheresse. Dieu se manifeste ici malgré la peur des uns de changer, ou le désir des autres d’imposer une vision idéologique.

Lors de la préparation du Synode sur l’Amazonie, le Pape François a déclaré : » la périphérie est le centre «. Cette déclaration peut être comprise comme un élément évangélique fondamental qui peut éclairer les deux années qui se sont écoulées depuis la présentation de Querida Amazonia. Ce qui était autrefois marginal ou secondaire dans ce territoire est devenu une pierre angulaire, guérissant un monde brisé et créant de nouvelles possibilités pour l’Église. Ce chemin, où les marginaux deviennent une source de vie, est typique du chemin de Jésus. Les voix du territoire amazonien (leur participation directe) sont en train de changer le modèle pastoral de l’Église amazonienne, devenant une source de vie renouvelée pour l’Église et pour le monde.

L’exercice d’écoute de ce territoire et d’intégration effective de ces voix dans la détermination des projets ecclésiaux a renforcé l’Église dans son désir que les disciples du Christ grandissent de plus en plus jusqu’à devenir de véritables sujets de leur propre histoire. Aujourd’hui, on ne peut parler de synodalité sans la participation effective du peuple saint et fidèle de Dieu. Cette prise de conscience est la source de vie et d’inspiration de l’actuel Synode 2021-2023 “Pour une Église synodale : communion, participation, mission.”

L’institution canonique (ad experimentum) par le Saint-Père de la Conférence ecclésiale d’Amazonie (CEAMA) n’est qu’un des fruits du Synode sur l’Amazonie et de l’exhortation Querida Amazonia qui ouvre un nouveau chemin pour vivre l’appel à être disciples pèlerins et missionnaires de l’Église en Amazonie. La CEAMA articule les structures régionales de l’Église, notamment le Conseil épiscopal d’Amérique latine et des Caraïbes (CELAM), la Confédération latino-américaine et caribéenne des religieux et religieuses (CLAR), le Réseau ecclésial panamazonien (REPAM) et CARITAS Amérique latine et Caraïbes.

Actuellement, les commissions et les groupes de travail reprennent certaines des tâches les plus urgentes que Querida Amazonia a proposées pour la mission de l’Église. Ces commissions et groupes de travail bénéficient de la participation directe de diverses voix au sein de l’Église. De cette manière, ces commissions sont un moyen par lequel les propositions synodales sont orientées et développées de manière organique et synodale.

Le souffle de l’Esprit de Dieu qui jaillit de la présence du Christ dans l’Église amazonienne continue d’inspirer et d’interpeller par l’abondance de nombreux fruits et dons. En ce 2e anniversaire de la Querida Amazonia, ce souffle de l’Esprit de Dieu continue à générer une vie nouvelle pour le bien de l’Eglise.

Share this Entry

Anita Bourdin

Journaliste française accréditée près le Saint-Siège depuis 1995. Rédactrice en chef de fr.zenit.org. Elle a lancé le service français Zenit en janvier 1999. Master en journalisme (Bruxelles). Maîtrise en lettres classiques (Paris). Habilitation au doctorat en théologie biblique (Rome). Correspondante à Rome de Radio Espérance.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel