Catéchèse en français, 30 déc. 2020, capture @ Vatican Media

Catéchèse en français, 30 déc. 2020, capture @ Vatican Media

«Vivre c’est tout recevoir de Dieu et l’en remercier»: catéchèse en français

Print Friendly, PDF & Email

«La certitude d’être aimé»

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

«Vivre c’est tout recevoir de Dieu et l’en remercier», a expliqué le pape François dans sa catéchèse en français, lue par l’un de ses collaborateurs, lors de l’audience générale de ce mercredi 30 décembre 2020, dernière audience générale de l’année civile. C’est dans l’action de grâce qu’on découvre avec «certitude» qu’on est aimé, a souligné le pape.

Elle a eu lieu, en raison de la pandémie, comme les semaines précédentes, dans la bibliothèque privée du palais apostolique du Vatican, le pape étant entouré d’une dizaine de collaborateurs, notamment pour les catéchèses en différentes langues et pour la transmission par les media du Vatican.

Le pape a annoncé le sujet de la catéchèse, à partir de l’exemple évangélique des dix lépreux: «Frères et sœurs, je voudrais m’arrêter aujourd’hui sur la prière de remerciement. Le récit évangélique des dix lépreux divise le monde entre les personnes qui remercient, et celles qui ne le font pas. Celles pour qui tout est dû, et celles pour qui tout est don.»

Il a invité à reconnaître comment Dieu précède tout être humain par ses dons et sa providence: «Or tout événement, et même toute nécessité, peut devenir un motif de remerciement. En toute chose nous sommes précédés par la grâce ; le reconnaitre est au point de départ de la prière de remerciement.»

Une action de grâce célébrée dans la messe: «L’action de grâce culmine dans la vie du chrétien par la célébration du plus grand des sacrements, l’Eucharistie, qui signifie justement cela : remercier.»

Le pape a insisté sur la joie décuplée par l’action de grâce: «Vivre c’est tout recevoir de Dieu et l’en remercier, et ce « merci » se dilate dans la rencontre avec Jésus.»

Il revient à l’exemple évangélique pour faire observer que «le lépreux reconnaissant de l’Evangile ne se contente pas de la joie d’avoir été guéri, mais de la certitude d’être aimé par lui».

C’est, souligne le pape un chemin de joie: «Si nous appartenons au Christ, aucun péché ni aucune menace ne pourra jamais nous empêcher de continuer notre route dans la joie. Comme le dit saint Paul : « Priez sans relâche et rendez grâce en toute circonstance : c’est la volonté de Dieu à votre égard dans le Christ Jésus ».»

Le pape a aussi évoqué la «joie» de la «rencontre» avec Jésus en saluant les francophones, en italien, avant d’être traduit en français: «Je salue cordialement les personnes de langue française. Frères et sœurs, que le mystère de Noël que nous avons célébré nous laisse dans la joie de rencontrer Jésus. Que cette rencontre éclaire notre route pour toute l’année qui vient. Que Dieu vous bénisse !»

Share this Entry

Anita Bourdin

Journaliste française accréditée près le Saint-Siège depuis 1995. Rédactrice en chef de fr.zenit.org. Elle a lancé le service français Zenit en janvier 1999. Master en journalisme (Bruxelles). Maîtrise en lettres classiques (Paris). Habilitation au doctorat en théologie biblique (Rome). Correspondante à Rome de Radio Espérance.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel