Nonces apostoliques © Vatican Media

Nonces apostoliques © Vatican Media

Angola : le card. Parolin invite le nouveau nonce à «servir l’Eglise et non pas s’en servir»

Print Friendly, PDF & Email

Homélie de l’ordination épiscopale

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

Le cardinal secrétaire d’Etat Pietro Parolin a invité à «servir l’Eglise et non pas s’en servir», en célébrant l’ordination épiscopale de Mgr Giovanni Gaspari, nommé nonce apostolique en Angola et à São-Tomé-et-Príncipe, le 17 octobre 2020, à Rome.

Dans son homélie rapportée par L’Osservatore Romano, le «numéro 2» du Vatican a médité sur le «modèle tout nouveau d’autorité» donné par Jésus : «au lieu de nous dominer avec dureté, il veut nous servir avec douceur et nous montre une forme d’autorité qui se manifeste comme paradoxale» car elle est «un sublime service de Dieu pour nous».

«Toute autorité humaine trouve par conséquent sa raison d’être et sa noblesse dans l’imitation de ce style divin», a-t-il ajouté. Dans cette veine, «toute autorité» est «un instrument pour réaliser le bien envers tous et spécialement envers les plus nécessiteux».

L’exemple de Jésus, a souligné le cardinal, «nous enseigne à transformer tout pouvoir en un don précieux au bénéfice de la communauté et de chaque personne». Il «nous libère de la conception du pouvoir et de la richesse comme source de domination et d’arrogance».

Le cardinal Parolin s’est arrêté sur la fonction du nonce apostolique, de «représenter le pape et le Saint-Siège auprès des Eglises particulières et des Etats où il est envoyé» : ta mission, lui a-t-il dit, «doit rendre visible et effective la sollicitude du pape pour les Eglises locales et permettre au pape de disposer des connaissances» spécifiques sur les pays.

Le secrétaire d’Etat a aussi demandé au nonce d’apporter les enseignements du pape, spécialement «sur la dignité de toute personne de sa conception à sa mort naturelle et sur les droits des plus pauvres», sur la paix et la fraternité entre les peuples, le respect de la liberté religieuse et sur la promotion d’une économie équitable et inclusive.

Le travail du nonce apostolique est de «favoriser l’entente et la paix entre les nations», a-t-il affirmé. C’est «un service rendu au bien de l’Eglise et à la paix dans le monde». Service qui «sera d’autant plus efficace et lumineux qu’il sera constamment alimenté par une vie de prière et la méditation sur la Parole de Dieu et qu’il s’incarnera dans un style de vie qui laisse transparaître la lumière de l’Evangile, un style de vie de bonté, de simplicité, de discrétion, d’humilité, de sérénité, de douceur».

Ainsi, même là où il ne sera pas possible d’annoncer «le nom et la Parole du Christ», «l’authenticité, la sobriété et l’honnêteté de la vie du représentant pontifical, deviendront un témoignage clair et éloquent».

Enfin, le cardinal l’a encouragé à vivre «un dialogue fraternel» avec les croyants d’autres confessions religieuses et tous les hommes de bonne volonté.

Share this Entry

Anne Kurian-Montabone

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne et auteur de cinq romans (éd. Quasar et Salvator). Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel