Coupole de la basilique Saint-Pierre, Cité du Vatican © ZENIT - HSM

Coupole de la basilique Saint-Pierre, Cité du Vatican © ZENIT - HSM

Affaire Becciu : une gestionnaire italienne arrêtée par Interpol

Mandat d’arrêt international

Share this Entry

Une gestionnaire italienne, Cecilia Marogna, a été arrêtée à Milan par la Garde des finances dans le cadre de l’affaire du cardinal Bedcciu, a indiqué le quotidien la Repubblica le 13 octobre 2020. Elle était sous le coup d’un mandat d’arrêt international émis par Interpol, à la demande des enquêteurs du Vatican.

Soupçonnée de détournement de fonds, l’experte en relations diplomatiques de 39 ans serait impliquée dans le scandale financier entourant l’ancien préfet de la Congrégation pour les causes des saints, prié par le pape François de démissionner et de renoncer aux droits du cardinalat le 24 septembre dernier.

Cecilia Marogna a été extradée et devra répondre d’appropriation frauduleuse de bien devant l’autorité judicaire du Vatican : d’après la presse de la Péninsule, entre décembre 2018 et juillet 2019, la Secrétairie d’Etat dont le cardinal Becciu était alors le substitut, a versé 500 000 euros à une société fantôme basée en Slovénie (Logsic) dont la femme d’affaire est administratrice. Cet argent destiné officiellement à des opérations humanitaires en Asie et en Afrique, aurait été utilisés pour l’achat de produits de luxe.

« Mes relations avec Cecilia Marogna ont toujours été institutionnels », s’est défendu le cardinal Becciu, qui s’est dit trompé par celle qu’il avait introduite au Vatican comme une personne de confiance.

Share this Entry

Anne Kurian-Montabone

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne et auteur de cinq romans (éd. Quasar et Salvator). Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel