Médecins et humanitaires de zones de combat © flickr

Médecins et humanitaires de zones de combat © flickr

Journée humanitaire mondiale : appel de Caritas Internationalis

Print Friendly, PDF & Email

Pour l’autonomisation des communautés locales

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

À l’occasion de la Journée humanitaire mondiale, Caritas Internationalis appelle à l’autonomisation des communautés locales: «Comme l’a montré la Covid-19, celles-ci sont les principaux acteurs de la réponse humanitaire», souligne un communiqué de l’organisation catholique internationale.

En cette Journée mondiale de l’aide humanitaire 2020, Caritas Internationalis attire l’attention sur le rôle des communautés locales en tant qu’acteurs de la solidarité immédiate et appelle à un soutien accru aux organisations locales de la société civile, en particulier les organisations confessionnelles, qui, dans le monde entier, soutiennent, aident et responsabilisent les communautés locales.

Chaque année, le 19 août – jour où, en 2003, un attentat à la bombe contre l’hôtel Canal à Bagdad a tué 22 personnes, dont le chef des services humanitaires des Nations unies en Irak, Sergio Vieira de Mello – la Journée humanitaire mondiale reconnaît le travail de ceux qui promeuvent la dignité, la protection et le bien-être des personnes vulnérables dans le monde entier.

En 2020, cette journée est célébrée dans un contexte de pandémie mondiale COVID-19 et peu après l’explosion au Liban qui restera gravée dans les esprits de la communauté internationale. En ce moment historique, le système humanitaire international est testé comme jamais auparavant, et les missions humanitaires au niveau mondial apportent une aide à une personne sur environ 45 dans le monde.

«En ce jour, la communauté internationale rappelle la générosité de cœur de milliers de travailleurs humanitaires, des pauvres et surtout des survivants des catastrophes qui, avec espoir, aspirent à vivre dans la dignité», déclare Aloysius John, secrétaire général de Caritas Internationalis, deuxième plus grand réseau catholique de la société civile, présent dans presque tous les pays du monde. Une partie importante du travail de Caritas Internationalis – une confédération de 162 membres – consiste à favoriser l’autonomisation des communautés locales, y compris dans le domaine de l’aide humanitaire. «Défendre, servir et accompagner les communautés les plus pauvres, en particulier au moment d’une catastrophe, est la mission de Caritas Internationalis et son rôle clé est d’aider les gens à aider les autres», ajoute John, soulignant que la pandémie COVID-19 a fait des communautés locales les principaux acteurs de la réponse à l’urgence humanitaire.

«A un moment où les catastrophes deviennent de plus en plus complexes et où les souffrances sont grandes, le premier soutien est apporté par les communautés locales qui sont les mieux placées pour offrir une aide appropriée aux personnes touchées. Elles doivent être reconnues en premier lieu comme des acteurs de la solidarité immédiate».

Même aujourd’hui, alors que le Covid-19 fait des ravages dans différentes parties du monde, Caritas, par l’intermédiaire des communautés locales, est très engagée dans la motivation et la mobilisation des membres de la communauté pour apporter soutien et aide à ceux qui sont vulnérables et aussi pour les sensibiliser au danger de la Covid-19 en leur montrant comment éviter la contamination. Elles ont montré combien il est important d’être autonomes pour agir rapidement face à la pandémie.

Caritas soutient pleinement la localisation de l’aide humanitaire et s’efforce de fournir aux communautés locales le savoir-faire et les moyens dont elles ont besoin pour leur permettre de répondre aux urgences humanitaires de manière autonome. «Cette Journée mondiale de l’aide humanitaire doit nous conduire à l’innovation dans la réponse humanitaire où les gouvernements et la communauté internationale de l’aide doivent se concentrer sur l’autonomisation des organisations locales de la société civile, en particulier les organisations confessionnelles qui sont présentes auprès des communautés locales. Au moment où l’agenda de la localisation est mis en place, il est vital de fournir suffisamment de moyens aux organisations de la société civile pour donner du pouvoir aux communautés locales et les préparer à la réponse humanitaire en toute autonomie», déclare Aloysius John.

En cette Journée humanitaire mondiale, Caritas Internationalis exhorte les gouvernements et la communauté humanitaire internationale à agir de toute urgence :
– allouer des fonds locaux, en particulier pour l’autonomisation des organisations locales de la société civile et de leurs structures de base.
– allouer des fonds spéciaux pour l’autonomisation des communautés locales pour leur permettre de prendre les mesures appropriées en cas de catastrophe.
– assurer la protection des travailleurs humanitaires ainsi que la protection des intérêts des communautés locales.

Share this Entry

Rédaction

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel