Le ministre libanais Nassif Hitti au Vatican @HittiNassif

Le ministre libanais Nassif Hitti au Vatican @HittiNassif

Liban : M. Nassif Hitti reçu au Vatican par Mgr Gallagher

Les défis de l’éducation et les défis économiques et politiques

Share this Entry

Ministre des affaires étrangères et des émigrants du Liban, M. Nassif Hitti, ancien ambassadeur près le Saint-Siège, a été reçu au Vatican ce mardi matin, 7 juillet 2020, par son « homologue » du Saint-Siège, Mgr Paul Richard Gallagher, indique le ministre libanais sur son compte twitter où il publie deux photos de ces rencontres au Vatican.

Défis dans le secteur de l’éducation aussi

Il écrit, en arabe, la nécessité d’un soutien international pour le Liban: « Une rencontre avec le ministre des Affaires étrangères du Vatican, le Mgr Paul Richard Gallagher, au cours de laquelle Mgr Gallagher a souligné la nécessité d’aider le Liban et de se tenir à ses côtés dans sa crise économique, sociale et financière, et le ministre a expliqué la réalité du Liban et les problèmes dont il souffre, ainsi que les conditions dont souffre la région en Syrie et en Irak. »

M. Hitti précise qu’il a « présenté même les problèmes rencontrés par le secteur de l’éducation et les défis auxquels il est confronté à la lumière de la crise économique et financière », et que Mgr Gallagher « a proposé d’aider et de trouver des solutions appropriées avec des partenaires internationaux ».

Soulignons qu’il y a urgence à agir pour que des écoles catholiques (plus de 300) ne ferment pas et soient encore au service de la population au mois de septembre, surtout dans les régions où elles sont isolées, au service de la paix sociale, grâce à la rencontre d’élèves de différentes religions.

Pour sa part, le pape François a tiré un signal d’alarme en offrant symboliquement 400 bourses d’études.

L’œuvre d’Orient a établi un partenariat au sein d’un « Comité de sauvegarde des écoles du Liban » car au Liban, 70% des écoles en sont pas d’Etat : « Ce comité veut conduire une action d’urgence en vue de maintenir ouverte les &écoles actuellement menacées de fermeture à la rentrée de septembre 2020 en raison de la crise économique et politique que traverse le pays… en lien avec le secrétariat général de l’Enseignement catholique en France » et avec la Fondation Raoul Follereau et l’ Institut Européen de Coopération et de Développement (IECD).

Trouver des issues à la crise économique et financière

M. Hitti souligne enfin que Mgr Gallagher a également « estimé que le Liban devrait s’engager avec les États-Unis, le Fonds monétaire international et la communauté internationale pour trouver les issues nécessaires à la crise économique et financière ».

Il a aussi rencontré, au Vatican, le préfet de la Congrégation pour les Eglises orientales, le cardinal Leonardo Sandri : « Nous avons discuté des défis auxquels le Liban est confronté et sur comment nous pouvons nous aider à surmonter cette étape critique. »

Le ministre libanais a aussi rencontré le ministre italien de la Défense, Lorenzo Guerrini, soulignant « la nécessité de la stabilité au Liban et de la poursuite de l’assistance militaire italienne à l’armée libanaise », et ceci sans « porter préjudice aux tâches et au nombre des forces de la FINUL ».

A Rome, le ministre libanais s’est aussi rendu au siège du Fonds international de développement agricole (FIDA-IFAD) où il a été reçu par le directeur général, le Togolais, M. Gilbert F. Houngbo – reçu par le pape le 25 juin dernier -, pour « rechercher des voies de coopération agricole entre le Liban et cet organisme » de l’ONU.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nassif Youssef Hitti est né le 22 décembre 1952, à Tripoli (Liban), est un diplomate libanais, universitaire, professeur et actuel ministre des Affaires étrangères et des Emigrés depuis sa nomination le 21 janvier 2020.

  1. Hitti a été ambassadeur de la Ligue arabe en France et Observateur Permanent auprès de l’UNESCO (2000-2013), puis porte-parole de la Ligue arabe (2013-2014) et ambassadeur de la Ligue arabe en Italie et auprès du Saint-Siège (2014-2015).

Il a ensuite été directeur de l’Institut supérieur des sciences politiques et administratives de la Faculté de droit et des sciences politiques de l’Université du Saint Esprit de Kaslik (2016-2019).

 

 

 

 

 

 

Share this Entry

Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (Bruxelles), théologie biblique (Rome), lettres classiques (Paris).

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel