Fondation Jean-Paul II pour le Sahel © fondationjp2sahel.org

Fondation Jean-Paul II pour le Sahel © fondationjp2sahel.org

Fondation Jean-Paul II pour le Sahel : réunion au Sénégal

Print Friendly, PDF & Email

125 projets ont été présentés pour 2018

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

La réunion annuelle du Conseil d’administration de la Fondation Jean-Paul II pour le Sahel se tiendra à Dakar, au Sénégal, du 18 au 22 février 2019, indique un communiqué du Dicastère pour le service du développement humain intégral. Parmi les projets : offrir aux jeunes des perspectives.

La fondation fête cette année le 35e anniversaire de sa création (1984-2019). Elle oeuvre au profit des pays du Sahel : Burkina Faso, Cap Vert, Gambie, Guinée Bissau, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et Tchad. Cette région, explique la note, est l’une des plus pauvres au monde, affectée par de fréquentes crises climatiques et alimentaires et, ces dernières années, elle est devenue l’un des principaux bassins d’entraînement de groupes terroristes.

Au nom du pape et avec la collaboration de l’Église et des communautés locales, la Fondation réalise des projets contre la désertification, dans le secteur de l’environnement, de la gestion et du développement de l’agriculture et de l’élevage, des installations de pompage de l’eau, de l’amélioration de l’accès à l’eau potable pour tous ainsi que des énergies renouvelables. Elle s’occupe en outre de former du personnel technique spécialisé qui puisse se mettre au service de son propre pays.

Le préfet du Dicastère, le cardinal Peter Turkson, participera au Conseil d’administration qui examinera les projets en attente de financement : au total, 125 projets ont été présentés pour l’année 2018. Et pour la première fois, des projets relatifs aux migrations ont été présentés pour offrir, en particulier aux jeunes, «des alternatives concrètes centrées sur la formation et sur la génération de sources de revenu».

Le Saint-Siège souligne que la Fondation est aussi un instrument du dialogue interreligieux : la majorité des bénéficiaires est en effet de religion musulmane.
Les membres du Conseil d’administration sont Mgr Lucas Kalfa Sanou, évêque de Banfora (Burkina Faso), président du CA ;  Mgr Paul Abel Mamba, évêque de Ziguinchor (Sénégal), vice-président ; Mgr Martin Albert Happe, évêque de Nouakchott (Mauritanie), Trésorier ; Mgr Ambroise Ouédraogo, évêque de Maradi (Niger) ; Mgr Ildo Augusto dos Santos Lopes Fortes, évêque de Mindelo (Cap Vert) ; Mgr Martin Waïngue Bani, évêque de Doba (Tchad) ; Mgr Gabriel Mendy, C.S.Sp., évêque de Banjul (Gambie) ; Mgr José Câmnate na Bissign, évêque de Bissau (Guinée Bissau) ; Mgr Augustin Traoré, évêque de Segou (Mali).
Avec une traduction d’Hélène Ginabat

Share this Entry

Anne Kurian-Montabone

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne et auteur de cinq romans (éd. Quasar et Salvator). Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel