Migrants, Croatie, 2015 - Courtoisie du RJS

Migrants, Croatie, 2015 - Courtoisie du RJS

27 millions d’enfants éloignés des bancs de l’école

Print Friendly, PDF & Email

Contraints à fuir les guerres et la pauvreté

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

«Vingt-sept millions d’enfants ont quitté les bancs de l’école dans 24 pays impliqués dans des conflits, révèle un rapport accablant de l’Unicef présenté à l’occasion de l’assemblée générale de l’ONU»: L’Osservatore Romano ne italien du 21 septembre 2017 dénonce la situation des enfants réfugiés ou migrants.
Il fait observer que «selon la nouvelle enquête enfants et jeunes migrants à bas niveau d’instruction « courent un risque majeur d’être exploités »».
Le quotidien du Vatican cite les chiffres des abus subis d’un sondage réalisé parmi les mineurs qui se déplacent sur la route qui relie la Méditerranée à l’Europe: «90% des adolescents sans instruction aurait déclaré avoir subi des abus, par rapport aux 77% des enfants avec une instruction primaire et 75% avec une instruction secondaire».
Les réfugiés, toujours selon l’Unicef, auraient «une probabilité cinq fois plus grande ne pas fréquenter l’école, comparé aux autres enfants»: «50% d’entre eux seulement seraient inscrits à l’école primaire et moins de 25% au secondaire».
Mais surtout ce sont les petites filles à payer le plus lourd tribut: «Les petites migrantes affronteraient « un risque exceptionnel » : elles auraient en effet plus de probabilités de devenir victimes de violences sexuelles et de genre souligne le rapport de l’Unicef. Même tableau dans les pays confrontés à un conflit, où les filles, comparé aux garçons, auraient une probabilité 2,5 fois plus grande de ne pas fréquenter l’école.»
Traduction d’Océane Le Gall

Share this Entry

Océane Le Gall

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel