Conférence de presse de la CEP 14/08/2017 @PapaFranciscoPe

Conférence de presse de la CEP 14/08/2017 @PapaFranciscoPe

Le pape François au Pérou : « Unis par l’espérance »

Voyage du 18 au 21 janvier 2018, ébauche de programme

Share this Entry

“Unis par l’espérance”( #UnidosPorLaEsperanza): c’est le thème de la visite du pape François au Pérou (18-21 janvier 2018), a annoncé la Conférence des évêques du Pérou (CEP) dans une conférence de presse suivie d’un communiqué du 14 août 2017 qui dévoile certaines des étapes du voyage. Unité et espérance, c’était déjà le thème du message vidéo improvisé par le pape François le 5 août dernier.
Notons que le programme définitif officiel n’est pas encore publié par le Saint-Siège et que le pape se rendra auparavant au Chili (Santiago, Temuco et Iquique, 15-18 janvier): ce sera son 4e voyage en Amérique latine.
Ont participé à la Conférence de presse l’archevêque de Lima, le cardinal Juan Luis Cipriani, l’archevêque de Ayacucho, président de la CEP, Mgr Salvador Piñeiro, Mgr Norberto Strotmann, évêque de Chosica, secrétaire général de la CEP, coordinateur de la visite papale, Mgr Miguel Cabrejos, archevêque de Trujillo, premier vice-président de la CEP, coordinateur des media pour la visite du pape, et le nonce apostolique au Pérou, Mgr Nicola Girasoli.
Le pape se rendra à la capitale Lima (il visitera le sanctuaire du “Seigneur des miracles”, il se rendra aussi à Puerto Maldonado, symbole des peuples originaires, de l’Amazonie et de l’écologie, puis à Trujillo, coeur du Nord du Pérou, qui a beaucoup souffert du phénomène météorologique du “Niño Costero”.
“La décision de Sa Sainteté de visiter ces villes se doit, entre autres, à sa grande préoccupation pour les populations qui vivent en Amazonie, pour l’environnement, et pour manifester sa proximité aux populations frappées par le phénomène du “Niño Costero” au début de l’année”, a déclaré Mgr Strotmann.
Le 19 janvier, avant de se rendre à Puerto Maldonado, le pape sera reçu au palais du gouvernement de Lima.
A Puerto Maldonado, il rencontrera les peuples d’Amazonie, au “Coliseo Madre de Dios”. Il se rendra ensuite à l’Instituto Jorge Basadre, un institut public d’éducation technique, et au foyer pour les enfants “El Principito”.
Pour Mgr Miguel Cabrejos, la visite du pape à Trujillo se comprend du fait que c’est le coeur du Nord du Pérou, et que la ville a été déclarée “Cité eucharistique” du fait de sa grande dévotion au Saint-Sacrement. C’est aussi une des zones les plus frappées par les intempéries.
Le 20 janvier, le pape présidera la messe aux Bains de Huanchaco. Il rencontrera ensuite les prêtres et les consacrés de la région, au séminaire San Carlos y San Marcelo.
Il présidera aussi une grande veillée mariale en l’honneur de la Vierge “de la Puerta”, sur la Place d’Armes de Trujillo.
Le cardinal Cipriani a souligné que Lima accueillera le pape le 18 janvier au soir mais aussi le dernier jour de son voyage, le 21 janvier, avec une rencontre pour les religieuses contemplatives au sanctuaire du Seigneur des miracles, le “Señor de los Milagros”.
Le pape ira ensuite vénérer les reliques des saints du Pérou en la cathédrale de Lima, et il rencontrera tout l’épiscopat à l’archevêché. Dans son message aux Péruviens, filmé avec en arrière fond une statue de saint martin de Porrès, le pape a souligné combien le pays était riche de grands saints.
Il priera l’angélus sur la Place d’Armes, à midi, et le soir, il présidera la messe sur la “Costa Verde”: les organisateurs attendent environ 2 millions de personnes.
Mgr Strotmann a rappelé la Lettre pastorale des évêques à l’occasion du voyage du pape: un voyage qui manifeste sa “proximité, sa volonté “d’accompagner” la foi des Péruviens, et de célébrer une “fête de l’espérance”.
La visite du pape au Pérou a une page facebook, un compte twitter (@PapaFranciscoPe), est aussi sur Instagram.
Un tweet a été posté sur le compte de la visite du pape : « Depuis le Pérou, nous saluons Sa Sainteté, le pape François. Nous l’attendons avec joie et espérance », avec le hashtag : #UnidosPorLaEsperanza .

Share this Entry

Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (Bruxelles), théologie biblique (Rome), lettres classiques (Paris).

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel