Seconde rencontre des évêques du Chili ad limina © CECh

Seconde rencontre des évêques du Chili ad limina © CECh

Chili: seconde rencontre, inédite, du pape et des évêques en visite ad limina

Et 30e anniversaire de la paix entre le Chili et l’Argentine

Share this Entry

Les évêques du Chili en visite ad limina ont rencontré le pape François et ses collaborateurs de la curie romaine ensemble une seconde fois jeudi 23 février 2017, dans l’après-midi, sous une forme inédite, pendant trois heures, indique le site de la conférence épiscopale chilienne (CECh), après une première audience lundi dernier, 20 février. La semaine a aussi été marquée par l’anniversaire des accords de paix du Chili et de la patrie du pape, l’Argentine, et une messe à cette occasion.
La réunion de jeudi a eu lieu « dans un climat de communion, de fraternité et de synodalité. Le pape François, toujours proche, a partagé un café avec les pasteurs, et il a parlé brièvement avec chaque évêque » souligne la Conférence des évêques.
Le site souligne  aussi le caractère innovant de cette forme de rencontre : « Il s’agit d’une rencontre inédite, où l’on a cherché à parler de la réalité de l’Eglise pérégrinante au Chili avec un regard plus large. »
Les évêques du Chili ont participé à cette séance de travail autour du pape avec les cardinaux Pietro Parolin (Secrétairerie d’Etat), Marc Ouellet (Evêques et  Commission pour l’Amérique latine), Gerhard Ludwig Muller (Doctrine de la foi), Kevin Farrell (Laïcs), Giuseppe Versaldi (Education catholique), Beniamino Stella (Clergé), Joao Braz (Vie consacrée), et avec Mgr Paul Richard Gallagher (Rapports avec les Etats) et Mgr Ilson de Jesús Montanari (secrétaire de la Conférence épiscopale).
Dans le cadre de cette visite ad limina, une messe a marqué, le 20 février, le 30e anniversaire de la médiation de saint Jean-Paul II – qui permit d’éviter un conflit sanglant entre les deux nations – et le 34e anniversaire de la mort du cardinal italien Antonio Samoré (1905-1983). En 1978, il avait été envoyé comme représentant spécial du pape pour chercher un règlement pacifique dans ce conflit frontalier « du Beagle ».
La messe a été présidée par Mgr Gallagher et concélébrée par 15 évêques chiliens et 15 prêtres d’Argentine, en présence des deux ambassadeurs près le Saint-Siège du Chili, M. Mariano Fernández, et d’Argentine, M. Rogelio Pfirter.
Mgr Gallagher a salué les « relations fraternelles » actuelles du Chili et de l’Argentine, et la « volonté politique » des deux pays de maintenir cette « cordialité ».
Les évêques du Chili ont préparé leur visite ad limina (20-28 février) par une retraite, à Assise. Ils sont arrivés à Rome dimanche dernier, 19 février.
Ils ont ensuite commencé leur pèlerinage romain par une messe, le lundi, au tombeau de l’apôtre Pierre, présidée par Mgr Santiago Silva, évêque de Castrense de Chile et président de la Conférence épiscopale.
Ils ont rencontré le pape François à 10h ce même 20 février, ensemble, dans la bibliothèque du palais apostolique du Vatican.
Mgr Cristián Contreras V., évêque de Melipilla et vice-président de la CECh, a salué le pape au nom  de tous en disant notamment : « Nous sommes ici pour vous exprimer notre sentiment de proximité et d’affection, dans la foi, pour que vous nous confirmiez et qu’à notre tour nous confirmions nos fidèles dans nos diocèses. »

Share this Entry

Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. Rédactrice en chef de fr.zenit.org . A créé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (Bruxelles), théologie biblique (Rome), lettres classiques (Paris).

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel