Le pape François dans un magasin de Rome, capture, courtoisie de Martina Duarte

Le pape François dans un magasin de Rome, capture, courtoisie de Martina Duarte

Visite impromptue du pape François dans un magasin de Rome

De l’importance d’être bien chaussé

Share this Entry

Le pape François s’est rendu en Ford Focus bleue, mardi, 20 décembre 2016, dans un magasin de Rome, « Fisioitop », spécialisé en orthopédie, pas loin du Vatican, dans le quartier « Gregorio VII », Via del Gelsomino.
La presse italienne évoque un déplacement pour ajuster les chaussures du pape, et une vidéo circule sur les réseaux sociaux avec des moments de la visite imprévue : le pape bénit un crucifix mural que lui présente un employé. Le pape laisse un message, bénit, sourit, se prête aux photos de groupe. L’auteur du montage, Mme Marina Duarte nous a autorisés à le reprendre sur notre page Facebook.
Il se pourrait que le pape ait voulu ajuster ses chaussures, taille 42-43, faites sur mesure naguère – et pendant quelque 40 ans – à Buenos Aires par le cordonnier orthopédiste Carlos Samaria, qui a aujourd’hui 83 ans – enfants et petits enfants -, président du Grupo Alemana, grande entreprise orthopédique d’Argentine. Il s’est un jour laissé aller à une confidence, le pape n’a « rien de grave » ce serait un petit « affaissement du métatarse ».
Mais Via del Gelsomino, on garde le secret professionnel : « Le pape est venu chez nous pour différentes raisons », se contente de dire le patron.
En tous cas, cette petite anecdote ne fait que rappeler ce que le pape dit souvent: le chrétien n’est jamais arrivé, il est toujours « en marche ». La métaphore revient dans ses discours sur l’unité des chrétiens: l’unité est déjà là lorsqu’on « marche ensemble ». D’où aussi l’importance d’être bien chaussé.
On se souvient que le pape était allé ajuster la monture de ses lunettes Via del Tritone, le 2 septembre 2015, provoquant un attroupement. Il ne voulait pas de « monture neuve », mais seulement refaire les verres, sans faire de grosse dépense mais en « payant ce qui est dû ».

Share this Entry

Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (Bruxelles), théologie biblique (Rome), lettres classiques (Paris).

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel