Audience jubilaire, 12 nov. 2016, capture CTV

Audience jubilaire, 12 nov. 2016, capture CTV

Un aspect de la miséricorde de Dieu c'est "l'inclusion", catéchèse jubilaire

Print Friendly, PDF & Email

«Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau»

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

Un aspect de la miséricorde de Dieu c’est «l’inclusion», explique en substance le pape François, qui a consacré à ce thème sa dernière catéchèse jubilaire du samedi, ce 12 novembre 2016, Place Saint-Pierre, à l’occasion du Jubilé des personens en grande précarité.
Commentant l’Evangile de Matthieu, le pape a affirmé, en français: «Dieu n’exclut personne de son dessein d’amour : « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau ». Nous sommes invités à agir aussi de cette manière qui nous fait ouvrir grand les bras sans exclure personne de notre vie».
«Frères et Sœurs, aujourd’hui je voudrais parler d’un aspect particulier de la miséricorde : Dieu n’exclut personne de son dessein d’amour», a expliqué le pape.
Il a proposé cet examen de conscience sur la question de l’exclusion: «Que de personnes fatiguées et oppressées rencontrons-nous en chemin ! Notre cœur est-il miséricordieux envers elles, comme celui de Jésus ?»
Le pape a fondé dans le baptême cette vocation de l’hmnaité, sans exclusion, à former dans le Christ une seule famille humaine: «Respectant la liberté de chacun, tous les hommes sont appelés à former une grande famille de frères et de sœurs : le Corps du Christ. Sur la Croix, Jésus ouvre grand ses bras, n’excluant personne de sa miséricorde et proposant à chacun le pardon.»
Le pape a invité à construire dans ce but la relation de chacun avec Jésus: «Mais nous avons tous besoin de rencontrer des frères qui nous aident à trouver Jésus et accueillir le don qu’il nous fait.»
Le pape a ensuite salué, en italien, les pèlerins francophones, immédiatement traduit en français par un collaborateur: «Je salue cordialement les pèlerins de langue française, en particulier les personnes venues de France et de Suisse.»
Il a invité chacun à devenir un «instrument de la miséricorde» – inclusive – de Dieu»: «Jésus a ouvert les bras sur la croix pour accueillir tous ceux qui avaient besoin d’être soulagés. Nous aussi ayons le cœur miséricordieux. Ouvrons-le aux personnes que nous rencontrons et qui ont besoin de nous : soyons les instruments de la miséricorde du Père. Que Dieu vous bénisse !»

Share this Entry

Anita Bourdin

Journaliste française accréditée près le Saint-Siège depuis 1995. Rédactrice en chef de fr.zenit.org. Elle a lancé le service français Zenit en janvier 1999. Master en journalisme (Bruxelles). Maîtrise en lettres classiques (Paris). Habilitation au doctorat en théologie biblique (Rome). Correspondante à Rome de Radio Espérance.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel