Audience du 7 septembre 2016, capture CTV

Audience du 7 septembre 2016, capture CTV

Grandir dans l'amour: catéchèse en français

Se défaire des fausses images de Dieu pour « goûter » sa bonté

Share this Entry

Le « désir du chrétien » c’est de « grandir dans l’expérience vivante » du « mystère d’amour » de Jésus-Christ, explique le pape François dans sa catéchèse en français, ce mercredi 7 septembre 2016, place Saint-Pierre. Mais pour pouvoir « goûter » cet amour, il faut se défaire des fausses images de Dieu.
Le pape François a tenu l’audience générale du mercredi à 10h, après avoir salué la foule et béni les enfants et les malades, en passant dans les allées en papamobile. Il  poursuivi ses catéchèses sur la miséricorde dans le Nouveau Testament.
Pour le pape, la vie chrétienne, c’est une croissance continuelle dans l’amour: « Le chrétien croit au Dieu de Jésus-Christ, son désir est celui de grandir dans l’expérience vivante de son mystère d’amour. »
En français, le pape a en effet évoqué la figure de saint Jean-Baptiste, qui voit venir après lui l’annonce de la « consolation »en Jésus: « Frères et sœurs, alors que Jean Baptiste attendait un messie juge qui aurait récompensé les bons et châtié les méchants, Jésus manifeste la justice de Dieu en étant l’instrument concret de la miséricorde du Père qui porte à chacun le salut et la consolation. »
Voilà la nouveauté du Christ, qui appelle à la conversion, mais par la bonté: « Dieu n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour punir les pécheurs et supprimer les méchants, mais pour les inviter à la conversion à la vue des signes de la bonté divine. »
Or, c’est un don de Dieu que de pouvoir percevoir cet appel de la miséricorde divine, explique encore le pape: « Jésus met en garde ceux pour qui ses œuvres mêmes de miséricorde seraient un obstacle à la foi, un objet de « scandale ». Bienheureux au contraire ceux qui, devant les gestes et les paroles de Jésus, rendent gloire au Père qui est aux cieux. »
Il faut renverser les fausses images de Dieu qui empêchent de « goûter » sa bonté et de pouvoir changer de vie: « Souvent l’homme, imperméable à la force de l’amour miséricordieux de Jésus, se fait une image de Dieu qui l’empêche de goûter sa réelle présence et de vraiment se convertir. »
 

Share this Entry

Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (Bruxelles), théologie biblique (Rome), lettres classiques (Paris).

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel