Migrants - Courtoisie JRS

Programme du voyage du pape à Lesbos

Print Friendly, PDF & Email

Une déclaration commune de trois chefs religieux

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

Le pape François arrivera à 10h20, heure locale, à l’aéroport international de Mytilène, principale ville de l’île de Lesbos, où il sera accueilli par le Premier ministre grec Alexis Tsipras.
Le pape rencontrera ensuite le patriarche de Constantinople Bartholomaios et l’archevêque orthodoxe d’Athènes et de toute la Grèce, Hiéronyme, ainsi que Mgr Fragkiskos Papamanolis, président de la Conférence des évêques catholiques de Grèce.
À l’aéroport, le pape aura une brève rencontre privée de vingt minutes avec le Premier ministre grec.
Il partira ensuite accompagné du patriarche Bartholomaios et de l’archevêque Hiéronyme pour le camp de réfugiés de Moria, à 16 km de Mytilène.
Le camp abrite environ 2 500 réfugiés demandeurs d’asile. Le pape, le patriarche et l’archevêque prononceront chacun un discours devant les réfugiés, dans la cour d’enregistrement. Ils signeront ensuite une déclaration commune.
Les trois chefs religieux salueront individuellement quelque 250 demandeurs d’asile. Plus tard, ils déjeuneront avec certains d’entre eux.
À 13h45, le pape, le patriarche Bartholomaios et l’archevêque Hiéronyme rencontreront des habitants et la communauté catholique de Lesbos dans le port, à 8 km de Moria. Les trois chefs religieux réciteront chacun une courte prière pour les victimes des migrations. Ils recevront ensuite, de la part de trois enfants, des couronnes de laurier qui seront lancées dans la mer en mémoire des migrants disparus.
La visite du pape en Grèce s’achèvera par trois brèves rencontres à l’aéroport de Mytilène : avec le patriarche œcuménique, avec l’archevêque d’Athènes et de toute la Grèce et avec le Premier ministre du pays.
La cérémonie d’adieu aura lieu à 15h, heure locale. Le pape quittera l’aéroport international de Mytilène pour Rome à 15h15. Son arrivée à l’aéroport de Rome-Ciampino est prévue à 16h30.
Lors de l’audience générale de mercredi, 13 avril, le pape François a demandé aux catholiques leur prière pour ce voyage que le pape place sous le signe de la solidarité et de la proximité avec les migrants mais aussi avec la population grecque qui leur offre un accueil «généreux», notamment, pour ce qui est de la communauté catholique avec l’aide de la Caritas.
C’est aussi un voyage sous le signe de l’unité des chrétiens, de l’oecuménisme de la charité: «J’airai avec mes frères» a dit le pape en désignant ainsi le patriarche de Constantinople et l’archevêque d’Athènes. En cela c’est un voyage sans précédent.

Share this Entry

Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel