Le pape François avec des enfants

PHOTO.VA - OSSERVATORIO ROMANO

Protection de l'enfance : le pape rencontre don Fortunato Di Noto

Print Friendly, PDF & Email

Le prêtre italien a fondé l’association “Meter” qui lutte contre la pédophilie et la pédopornographie en ligne. Cette rencontre montre «l’attention du pape», qui a donné «une bénédiction très intense».

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

Don Fortunato Di Noto et quelques membres de l’Association “Meter” qui lutte contre la pédophilie et la pédopornographie en ligne, ont rencontré le pape François après l’audience générale place Saint-Pierre, hier, mercredi 27 mai 2015.

Pour le fondateur de l’association italienne, ce rendez-vous était « la preuve d’une attention envers “Meter” », c’est-à-dire envers « l’un des problèmes les plus atroces, les plus difficiles, les plus inquiétants de l’exploitation sexuelle de l’enfance ».

« Le pape François nous a écoutés. Ce qui m’a le plus touché est qu’il s’est arrêté. J’ai parlé de qui nous étions, j’ai dit qu’il y avait aussi la présence de quelqu’un qui était victime d’abus. J’ai vu son visage devenir plus sérieux, il a donné une bénédiction forte, très intense », confie Don Fortunato Di Noto au micro de Radio Vatican.

Il souligne aussi « un événement historique » : « c’était sans doute la première fois que le pape François rencontrait un prêtre qui agit contre la pédophilie, contre les abus sexuels sur l’enfance en ligne ».

L’association demande à ce que ces actes soient reconnus comme « crimes contre l’humanité » : « On parle, rien que pour l’an dernier, de 400 mille enfants impliqués dans des activités sexuelles, y compris pedocriminelles, même des nouveaux-nés, des enfants qui n’ont pas la capacité de pouvoir se défendre : toutes ces nouvelles formes d’esclavage, qui passent à travers le numérique… »

Fondée par don Fortunato Di Noto en 1989, l’association Meter présente tous les ans le « Rapport Meter » sur son engagement. Déjà lors du Regina Coeli du 3 mai dernier, XIXe Journée des enfants victimes de violence, d’abus et d’indifférence, le pape François avait remercié Meter pour son engagement en faveur de la protection des enfants.

Share this Entry

Anne Kurian-Montabone

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne et auteur de cinq romans (éd. Quasar et Salvator). Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel