Les reliques de saint Maximilien Kolbe à Rome

Print Friendly, PDF & Email

Elles seront dans la basilique Saint-Barthélemy-en-l’Ile

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

Les reliques de saint Maximilien Kolbe ont été remises en la basilique romaine Saint-Barthélemy-en-l’Île, sanctuaire des nouveaux martyrs du XXème et du XXIème siècles confié à la Communauté de Sant’Egidio, lundi 13 avril 2015.

Le franciscain polonais a été nommé « patron de notre siècle difficile » par saint Jean-Paul II à l’occasion de la messe de sa canonisation (10 octobre 1982), rappelle Radio Vatican.

La cérémonie de remise des reliques était présidée par Mgr Marco Gnavi de la Communauté de Sant’Egidio et par le frère Marco Tasca, ministre général des frères mineurs conventuels.

Avec les reliques de saint Maximilien, un collectaire a également été offert à la basilique, avec une dédicace autographe datant de 1937 : « À frère Jarosław-Marie. Celui qui aime l’Immaculée avec ferveur sera sauvé, il deviendra saint et en conduira d’autres à la sainteté. Frère Maximilien Marie Kolbe ».

Sant’Egidio rappelle quelques traits biographiques du saint qui fonda la «Milice de l’Immaculée», mouvement très actif parmi les classes rurales et ouvrières de la Pologne. En 1922, il édifia le couvent de Niepokalanów, la “Cité de l’Immaculée”, qui devint un centre de renaissance spirituelle et religieuse.

Maximilien Kolbe partit en 1930 comme missionnaire pour l’Inde et le Japon. De retour en Pologne, il fut arrêté après l’invasion allemande et déporté dans le camp de concentration d’Auschwitz, où, le 14 août 1941, il offrit sa vie en échange de celle d’un père de famille, condamné à mort dans le “bloc de la faim” en représailles après l’évasion d’un prisonnier.

Traduction de Constance Roques

Share this Entry

ZENIT Staff

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel