Chrétiens d'Orient : marche-arrière des transports publics parisiens

Print Friendly, PDF & Email

Mais la plainte de la CHREDO suivra son cours

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

“Devant la polémique suscitée par le refus de la régie publicitaire des transports publics parisiens de faire apparaître la mention « Au profit des Chrétiens d’Orient » sur les 250 affiches d’un concert du groupe Les Prêtres«, la Régie autonome des transports parisiens (RATP) est «revenue sur sa décision”, explique Radio Vatican en français.

Et de commenter: “L’emballement médiatique et politique a également été accéléré par le dépôt d’une plainte de la part de la CHREDO, la Coordination des Chrétiens d’Orient en danger. Malgré la volte-face de la RATP, la CHREDO maintient sa plainte dont l’audience est prévue demain, 8 avril.”

Quant au Figaro, il cite le désaveu du Premier ministre Manuel Valls à la RATP, appelée à «assumer ses responsabilités», alors que l’entreprise refusait de laisser dans ses couloirs les affiches de ce concert du groupe Les Prêtres portant la mention «en faveur des chrétiens d’Orient», au nom de son interprétation de la « laïcité ».

Interpellé par un député, le Premier ministre français a répondu: « L’attitude de la RATP, nous l’avons tous dit, au cours de ces derniers jours, n’a pas été appropriée. Elle n’a pas été digne d’une grande entreprise publique. C’est la raison pour laquelle le gouvernement est intervenu pour dire très clairement qu’il y a une sensibilité à avoir face notamment au martyre des chrétiens un peu partout en Orient».

Share this Entry

ZENIT Staff

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel