France : reconnaissance d'un miracle attribué à l'intercession des époux Martin

Print Friendly, PDF & Email

Vers leur canonisation prochaine

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

Le pape François reconnaît un miracle attribué à l’intercession des bienheureux époux français Louis et Zélie Martin, parents de sainte Thérèse de Lisieux, ce 18 mars 2015 : ils pourraient donc être canonisés prochainement.

Le pape a reçu ce mercredi le cardinal Angelo Amato, S.D.B., préfet de la Congrégation pour les causes des saints. Il a autorisé le dicastère à promulguer les décrets concernant les « vertus héroïques » de 7 serviteurs de Dieu.

Il a également approuvé la reconnaissance d’un miracle attribué à l’intercession de Louis Martin (1823-1894) et Marie Zélie Guérin épouse Martin (1831-1877). Cette reconnaissance ouvre la voie à leur canonisation.

Le site Internet du sanctuaire d’Alençon, ville de Louis et Zélie, indique que le miracle attribué à l’intercession des bienheureux a été reconnu en faveur d’une petite fille espagnole, Carmen. Une enquête diocésaine avait été ouverte le 7 janvier 2013, à Valence pour étudier ce miracle présumé.

Selon l’archidiocèse de Valence, Carmen est née prématurément en octobre 2008 après une grossesse très difficile, souffrant de multiples pathologies. Une hémorragie cérébrale très grave aurait pu entraîner des dommages irréversibles.

La sachant en danger de mort, ses parents se tournent vers Dieu et conseillés par le carmel de Serra, proche de Valence, ils commencent une neuvaine au bienheureux couple Martin pour la guérison de Carmen.

L’enfant se remet graduellement et la guérison est reconnue «scientifiquement inexplicable» par les experts. Aujourd’hui, Carmen a six ans et ne garde aucune séquelle. 

Louis et Zélie Martin avaient été déclarés «vénérables» par Jean-Paul II le 26 mars 1994 et béatifiés à Lisieux le 19 octobre 2008. Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus disait d’eux « Le Bon Dieu m’a donné un père et une mère plus dignes du Ciel que de la terre » (lettre 261 du 26 juillet 1897).

Mariés en 1858, ils ont donné naissance à neuf enfants – dont quatre moururent prématurément – durant leurs 19 ans de vie conjugale. D’après les lettres de Zélie Martin, une profonde affection unissait le couple, qui vivait en famille une vie de foi et de charité.

Zélie mourut à 46 ans des suites douloureuses d’un cancer. Louis vit ses filles entrer dans la vie religieuse et vécut lui aussi l’épreuve de la maladie jusqu’à sa mort à l’âge de 71 ans.

Le cardinal Angelo Amato avait annoncé récemment que la canonisation des époux Martin pourrait avoir lieu en octobre 2015, au moment du synode des évêques sur la famille (cf. Zenit du 4 mars 2015).

Share this Entry

Anne Kurian-Montabone

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne et auteur de cinq romans (éd. Quasar et Salvator). Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel