"Seigneur, aie pitié de moi, intercède pour moi !"

Print Friendly, PDF & Email

Le tweet du 28 février 2015

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

Au retour de sa retraite de carême à Ariccia (22-27 février), le pape François publie un tweet sous forme de supplication, samedi 28 février 2015 :

« Jésus intercède pour nous, chaque jour. Prions : Seigneur, aie pitié de moi, intercède pour moi ! »

Il avait souligné lors de la messe du 22 janvier dernier à Sainte-Marthe : « Jésus est monté vers le Père et de là, il intercède encore, tous les jours, à tout moment », pour les hommes.

« Jésus est capable de sauver d’une manière définitive ceux qui par lui s’avancent vers Dieu, car il est toujours vivant pour intercéder en leur faveur… Jésus sauve et Jésus est l’intercesseur. Voilà les deux mots clefs », avait ajouté le pape en y voyant « la force de la foi » chrétienne : « Jésus est monté vers le Père et de là, il intercède encore, tous les jours, à tout moment », pour les hommes.

« Cela, c’est actuel », avait-il insisté : « «Mais Jésus… oui, c’est fini, il est parti au ciel, il nous a envoyé l’Esprit-Saint, c’est la fin de l’histoire !» Non ! Actuellement, à tout moment, Jésus intercède ». Tous les jours, à chaque instant, « Jésus est devant le Père, il offre sa vie, la rédemption, il montre à son Père ses plaies, le prix du salut ».

Le pape avait invité les personnes « découragées pour une raison ou une autre », à « se rappeler que Jésus prie pour [les hommes], qu’il intercède continuellement » et à lui formuler cette prière : « Seigneur Jésus, aie pitié de moi ! Intercède pour moi ! »

Share this Entry

Anne Kurian-Montabone

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne et auteur de cinq romans (éd. Quasar et Salvator). Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel