Mgr Landel attire l’attention sur les étudiants subsahariens au Maghreb

Inquiétude pour ces quelque 30 000 jeunes

Share this Entry

ROME, Jeudi 8 octobre 2009 (ZENIT.org) – Mgr Landel attire l’attention sur les étudiants subsahariens au Maghreb et dit son inquiétude pour l’avenir de ces quelque 30 000 jeunes.

Mgr Vincent Landel, S.C.I. de Béth., archevêque de Rabat, au Maroc, et président de la conférence épiscopale régionale du Nord de l’Afrique (C.E.R.N.A.) a en effet plaidé en faveur de ces jeunes.

Arrivés dans le Maghreb, ils « découvrent un monde où l’Islam est sociétal et où il n’y a pratiquement pas de liberté religieuse ». Il découvrent « l’injustice par des bourses qui sont distribuées à des puissants et à des familles fortunées ».

Dans ce contexte, fait remarquer Mgr Landel, « pour certains d’entre eux, l’Église est leur respiration et ils sont la vie de nos communautés chrétiennes ». Il s’interroge donc : « Comment l’Église pourra-t-elle aider ces jeunes à se regrouper pour réfléchir à leur avenir sans se décourager ? »

Mgr Landel souligne aussi que ces étudiants « découvrent le message social de l’Église et tout son témoignage de paix » et il demande une « évangélisation à partir du compendium » de l’enseignement social catholique.

Enfin, l’évêque de Rabat fait observer que « ces étudiants et stagiaires découvrent tout ce monde de l’Islam avec lequel ils doivent se réconcilier, mais, en même temps, ils s’ouvrent sur d’autres mondes, d’autres cultures, d’autres religions » et il estime que « c’est cela qui permettra la réconciliation ».

Il exprime deux vœux : « Puisse l’Église au Maghreb les aider à s’ouvrir au monde. Puisse l’Église en Afrique les aider à devenir des chrétiens responsables ».

Share this Entry

ZENIT Staff

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel