Etats-Unis : La Cour suprême refuse de se saisir du cas de Terri Schiavo

Print Friendly, PDF & Email

CITE DU VATICAN, vendredi 25 mars 2005 (ZENIT.org) – L’Osservatore Romano en italien du 26 mars titre : « Etats-Unis: Peu de paroles, incompréhensibles pour dire « non » à la vie de Terri Schiavo ».

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

La Cour suprême des États Unis a en effet refusé de se saisir du cas de Terri Schiavo en rejetant la demande des parents de «rebrancher» le tube d’alimentation et d’hydratation de leur fille, comme l’indique la revue de presse de la Fondation Jérôme Lejeune (www.genethique.org).

Les rebondissements dans cette affaire sont nombreux, rappelle la Fondation Lejeune. Le Sénat de Floride a rejeté mercredi une proposition de loi visant à criminaliser le débranchement de patients en état végétatif n’ayant pas laissé d’instructions écrites. Suite au diagnostic d’un neurologue qualifiant l’état de Terri Schiavo de «semi-conscient» et aux injonctions de Joe Bush, gouverneur de Floride et frère du président, les services sociaux de Floride ont demandé au juge chargé de l’affaire de leur confier la garde de la malade, ce qu’il leur a été refusé.

La mésentente entre les parents de Terri et son mari remonte à 1993. La garde de la jeune femme avait alors été confiée à son époux un an plus tôt. Un tribunal avait accordé 1,2 million de dollars de dommages et intérêts pour erreur médicale, dont 700 000 étaient bloqués pour financer les frais d’hospitalisation…

L’Osservatore Romano indique cependant : « Les parents de Terri, arrivée à son 7e jour sans nourriture et sans eau, ne se rendent pas. Après un « non » sec de la Cour suprême, ils se sont de nouveau adressé au juge fédéral de Tampa, en floride, James Whittemore. A la demande des parents de Terri, le juge Whittemore a en effet tenu une audience motivée par les affirmations d’un neurologue selon lequel Terri ne serait pas dans un état végétatif, mais en état de conscience minimum. Aux avocats des parents, Whittemore, qui s’était prononcé sur le cas, et qui a rejeté aussi cette seconde instance, a demandé de se concentrer sur les aspects « légaux » de l’affaire. Pendant l’audience du juge Whittemore, la Cour suprême de Floride a infligé une autre défaite aux parents de Terri, en avalant la sentence d’un juge d’Etat qui interdit à l’Etat de Floride d’assumer la tutelle de la femme ».

Share this Entry

ZENIT Staff

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel